Un Goncourtcourt, mais quel Goncourt !

En couronnant Eric Vuillard, pour son court et percutant "L'ordre du jour", l'Académie Goncourt a fait preuve d'audace ! L'ouvrage primé est sorti en mai de cette année, écartant ainsi toute la production de septembre, en lice pour les pris d'automne. Et ce choix nous remplit d'aise. Oublions le fait, souligné par la plupart des médias, que son éditeur est la maison Actes Sud, dont la patronne est depuis peu Ministre de la Culture. Non, ce qui nous plaît, c'est qu'elle couronne un genre littéraire assez peu courant en langue française, désignée d'ailleurs d'un terme anglais, la "narrative non-fiction", récit empruntant à la fiction et la réalité.
Pour Eric Vuillard, c'est entre fiction et Histoire, sous un angle qui montre l'envers du décor, ces moments décisifs, à hauteur d'hommes, qui déterminent le cours des choses. Et pour le dire, nul besoin d'être long, ses livres sont souvent courts, et surtout décapants.
 
empty