En vitrine - Lire et se nourrir, plaisirs...

L'attribution du Prix Mange, Livre à l'ouvrage Ensemble pour mieux se nourrir, de Frédéric Denhez & Alexis Jenni (Actes Sud), est une occasion de se pencher sur l'abondante production de titres sur le thème du "bien manger". Bien manger et lire...

  • «Se nourrir »propose un tour de France des acteurs de l'aide alimentaire, où l'on peut découvrir les ressorts d'une solidarité à toute épreuve, mais aussi d'un véritable «business »pour certains. Ces rencontres sont relatées avec une profonde humanité sous la plume d'Alexis Jenni et elles sont étroitement mêlées aux analyses percutantes et très documentées de Frédéric Denhez. Bienvenue dans les coulisses, parfois sordides, souvent lumineuses, de l'aide alimentaire en France.

  • Vous ne possédez ni voiture de sport ni montre de luxe ? Vous avez toujours pâli devant ces bellâtres qui jouent de la guitare sur la plage ? Soyez rassuré, rien n'est perdu, il est encore temps de redorer votre blason grâce au potager. Eh oui, aussi incongru que cela puisse paraître, rien de tel pour frimer et se démarquer que quelques légumes bien choisis. Allez, on attrape sa grelinette et on commence par une petite séance de fitness potager pour sculpter sa silhouette et dorer sa peau, tout en préparant son sol.
    "Un corps de rêve dans un jardin de rêve", voilà la devise du jardinier-frimeur. On aère, on enrichit, on paille, on bichonne cette terre qui porte tous nos espoirs. Il convient ensuite de sélectionner les bonnes plantes, de celles qui savent nous mettre en valeur : étonnantes, fascinantes, colorées, minuscules ou acrobates... Rien ne doit être laissé au hasard. Ail géant, menthe fraise, huître végétale, plante fromage, sauge cassis, carottes roses, betteraves jaunes, radis verts, piment volant, courges funambules...
    Et si le succès tenait tout simplement dans le choix et la connaissance de nos variétés légumières ? Ce beau livre de littérature jardinière aborde le potager sous un angle singulier, cocasse et jubilatoire. Un récit riche, décalé et plein d'humour, ponctué d'anecdotes érudites, bons mots et dictons farfelus, à ne surtout pas prendre au premier degré. Car s'il permet une frime de qualité, le jardin invite surtout à s'émerveiller et à rêver.

  • Le jardin-forêt, la forêt comestible ou nourricière, le verger permaculturel ou la haie fruitière, peu importe le nom, le principe est sensiblement le même. Il s'agit de s'inspirer des écosystèmes forestiers, ou plus exactement des lisières, pour créer un jardin multi-étagé et nourricier. En valorisant ainsi l'espace dans ses trois dimensions, ce principe permet d'augmenter la productivité par surface et d'obtenir un jardin naturellement intensif. Le jardin-forêt est au coeur des design permaculturels actuels.
    Antoine Talin, architecte paysagiste spécialisé en permaculture, donne dans ce livre toutes les clés pour concevoir et créer une forêt-jardin ou une haie fruitière.

  • Aujourd'hui, seuls 10 % des fromages consommés en France sont au lait cru!

    L'immense majorité des fromages sont pasteurisés et fabriqués de façon industrielle avec du lait de vache Prim'Holstein. Ces vaches sont souvent remisées dans un bâtiment hors-sol et nourries à l'ensillage de maïs.

    Toute la Gaule serait donc occupée par les industriels laitiers... Toute? Non! D'irréductibles paysans résistent encore et toujours à l'envahisseur!

    Ils ont fait le choix de fabriquer des fromages vivants dans le respect de leurs animaux, de leur terroir et avec une certaine idée du savoir-faire.

    Augustin Denous, crémier-fromager issu d'une génération nouvelle de passionnés, retrace le parcours de ces producteurs et de leurs fromages sauvages. Les photographies d'Erwan Balança illustrent parfaitement le travail de ces artisans du beau et bon fromage.

    Ces paysannes et ces paysans sont porteurs d'un message puissant et contemporain : restaurer notre lien au vivant. Il s'agit de savoir en conscience ce que nous mangeons et de contribuer par nos choix à façonner le monde de demain.

  • « FAUX ALIMENTS, VRAIS SCANDALES !

    La fraude alimentaire est un business juteux. Et pour cause : vendre de la nourriture trafiquée, illégale, contrefaite, contaminée est moins risqué - et parfois plus rentable - que de s'adonner au trafic de drogue ou d'armement.
    Étayée d'exemples hallucinants et de nombreux témoignages, cette enquête décrypte, preuves à l'appui, un phénomène savamment occulté. Elle remonte les filières, dresse le portrait des fraudeurs, explique pourquoi et comment des entreprises sortent des clous. Et montre que, dans tous les pays, France comprise, en plus des trafiquants à la petite semaine, le crime organisé écoule de faux produits via les supermarchés, les restaurants ou sur Internet.
    Des exemples ? Savez-vous que du thon avarié subit des injections chimiques pour revenir sous un bel aspect dans nos assiettes ? Que certains miels ne sont pas d'abeille ? Que les mafias infiltrent le marché des fruits et légumes ? Que le faux bio existe, comme le faux made in France, les faux pesticides, la tricherie sur les grands vins, l'huile d'olive sans olives ? Vous pensiez le scandale de la viande de cheval terminé ? Détrompez-vous.
    Le pire : face à un péril qui prend de l'ampleur, les autorités sont débordées. Et l'industrie agroalimentaire sait, mais ne dit rien. Heureusement, des solutions existent. Car manger du faux pour de vrai, personne ne le veut ! »

  • Dans ce nouveau voyage autour du monde au coeur de l'unité du vivant, on fera d'abord plus ample connaissance avec le cochon, si proche de l'homme, mais aussi emblème des ravages de la mondialisation. Au détour des chemins, on croisera beaucoup d'autres animaux tout aussi intéressants et qui portent également en eux de véritables bombes à retardement pour notre santé, entres autres chameaux, canards, pieuvres, chauves-souris et pangolins...
    Animaux, humains, plantes, une est la vie, une est la santé.
    « Figurez-vous que la Terre n'est pas peuplée que d'humains. D'autres êtres, tout aussi vivants que nous, partagent cette copropriété, et pas toujours pour la tranquillité générale.

    De tous les animaux, le cochon nous est le plus proche.

    Il nous accompagne depuis toujours. Nous adorons sa viande, et comme, génétiquement parlant, il nous ressemble comme personne, nous prélevons en lui des valves pour soigner nos coeurs défaillants et de l'insuline pour guérir notre diabète.

    Dans le cochon, tous les dérèglements aussi s'incarnent : l'élevage industriel, la maltraitance, les pollutions. Sans compter les maladies qu'il mitonne au plus profond de son corps bien gras.

    C'est ainsi que pour comprendre notre Terre, ses délices et ses dérives, rien ne vaut un long voyage en compagnie du cochon, de la Bretagne à la Chine, du roi Louis VI au Prix Nobel de médecine Jules Hoffmann, des Métamorphoses d'Ovide aux prophéties (vérifiées) de George Orwell.

    Bien sûr, vous y rencontrerez, mais ne craignez rien, à bonne distance, nombre de personnages intéressants dont quelques virus à l'inventivité redoutable, ma chère chauve-souris, championne de l'immunologie, et le désormais célèbre pangolin.

    Bon voyage aux pays du Vivant ! ».
    Erik Orsenna.

  • Dans un style plaisant, clair et imagé, alliant rigueur scientifique et intensité du récit, Carolyn Steel met en évidence le lien fondateur entre civilisation et alimentation. Elle suit le trajet des aliments jusqu'à la ville, puis du marché ou du supermarché à la cuisine, et enfin de la table à la décharge ou aux égouts ; et offre ainsi une vision fascinante de l'évolution des cités à travers le prisme de la nourriture.
    Alors que les villes engloutissent 75 % des ressources de la planète et que la population urbaine devrait doubler d'ici 2050, le sujet est plus que jamais d'actualité :
    Comment nourrir la ville de demain ? Dans le dernier chapitre, Carolyn Steel dresse le tableau de la ville « sitopique », pour mieux concevoir nos villes et leur arrière-pays, afin d'y vivre en harmonie.

  • La veille du confinement, le 15 mars 2020, un appel à retour d'expériences a été lancé pour évaluer comment le système alimentaire était mis à l'épreuve et s'adaptait dans l'urgence à la crise ouverte par le coronavirus. Environ 750 témoignages ont été recueillis et mis en ligne sous forme de bulletins sur le site du Réseau Mixte Technologique (RMT) Alimentation Locale.
    Cet ouvrage reprend ces bulletins de synthèse en classant les témoignages en différentes rubriques : évolution des événements clés au fil des jours, modes d'approvisionnement des consommateurs, adaptation des pratiques alimentaires au confinement, évolutions spécifiques des circuits courts d'approvisionnement, situation des producteurs et des artisans, solidarités alimentaires, relations entre acteurs et rôle de la puissance publique. Des analyses lexicométriques viennent interroger l'interprétation du matériau recueilli, L'ouvrage propose également une dizaine d'éclairages rédigés par des observateurs et partenaires de terrains sur des sujets spécifiques : solidarités et aides alimentaires, situations locales spécifiques (par ex les îles), psychologie des mangeurs, situation des restaurants, des plateformes d'approvisionnements en produits locaux, des agriculteurs urbains, prospectives alimentaires...
    La conclusion présente les enseignements à tirer à court terme et les besoins d'approfondissement pour progresser vers la résilience alimentaire.

  • Repenser ses contenants, réorganiser ses placards, cuisiner pour une semaine (ou deux !), faire ses courses en vrac et bio, glaner, utiliser 100 % des aliments et accommoder ses restes...
    Autant d'astuces, de suggestions et de recettes pour se créer une cuisine zéro déchet, zéro difficulté de A à Z !
    Retrouvez tous les conseils et 60 recettes simples, efficaces, zéro gaspi, pour changer votre regard sur les épluchures, le vert des poireaux ou encore le blanc d'oeuf !
    À VOS USTENSILES !

  • Qu'y a-t-il vraiment dans nos assiettes ? Comment conserver le plaisir de manger tout en tendant vers le risque alimentaire zéro ? Quels sont les véritables dangers de certains aliments, au-delà de la psychose répandue par les médias ?
    Chaque jour, nous entendons parler de conservateurs, pesticides, dioxines, agents infectieux, perturbateurs endocriniens, nanoparticules, bactéries, intoxications, cancers, etc. Nous voyons les menaces s'accumuler.
    Dans ce livre de santé, Jean-Michel Cohen démêle le vrai du faux et fait le point sur les idées reçues, à l'appui du bon sens et des études scientifiques. Il nous donne ses conseils pour bien acheter, bien cuisiner, bien conserver et bien manger afin que seul subsiste le plaisir de passer à table !

  • Le livre de recettes et de conseils qui vous accompagne pendant votre grossesse, l'allaitement, et jusqu'aux 2 ans de votre enfant C'est désormais une certitude : vous êtes enceinte ! Parmi les nombreuses questions que cette période exceptionnelle de votre vie va susciter en vous, celle de l'alimentation est cruciale. Pas seulement la vôtre - souvent un vrai casse-tête lorsque l'on est enceinte ! - mais aussi celle de votre futur bébé... car ce que vous mangerez influencera durablement sa santé et son développement.
    Alors prenez dès à présent de bonnes habitudes en suivant les conseils et les recettes de nos expertes : de la préconception aux 2 ans de votre enfant, en passant par la grossesse et l'allaitement, votre alimentation et celle de votre bébé n'auront plus aucun secret pour vous !
    Au programme :
    La grossesse : les nutriments influents, les principaux risques, la prise de poids et les régimes...
    Les premiers mois de l'enfant : l'allaitement, les préparations commerciales pour nourrissons, l'alimentation de la maman allaitante...
    La diversification alimentaire : l'évolution des textures, l'introduction des fruits et légumes, les allergies alimentaires, les quantités par repas...
    Avec 15 recettes spécialement conçues pour la femme enceinte, 15 recettes pour la jeune maman allaitante ou non allaitante et 50 recettes pour bébé déclinées en plusieurs âges (4 mois, 8-10 mois et 12 mois).

  • Aujourd'hui, l'obésité tue plus que la famine. Elle atteint une personne sur dix, soit trois fois plus qu'en 1975 et fait plus de 4 millions de morts chaque année. À ce rythme, 3,3 milliards de personnes seront en surpoids d'ici 2030. Or, rien ne semble pouvoir arrêter sa progression d'autant que ce fléau, désormais considéré comme une pandémie, ne touche plus les pays riches mais le monde entier.
    Comment se fabrique l'obésité ? Quelles en sont les causes ?
    Génétiques, environnementales, alimentaires ? Avec quelles conséquences sanitaires, sachant qu'elle représente un facteur de risque supplémentaire pour de nombreuses maladies chroniques dont le diabète, les maladies cardiovasculaires et le cancer ? Quels sont les responsables, les coupables ? Ne serait-il pas temps, enfin, de remettre en cause notre modèle alimentaire industriel avec ses produits hypertransformés ?
    Telles sont les questions que soulève Yves Leers dans un ouvrage qui ne se veut ni un réquisitoire ni un plaidoyer mais un cri d'alarme face à la surdité des politiques, à l'incurie des industriels et à l'explosion des systèmes de santé.

  • Pourquoi y a-t-il si peu de femmes dans les kebabs ? Qui a décidé que les hommes n'aimaient pas le rosé ? Pourquoi le végétarisme est-il perçu comme un régime dévirilisant ? Les femmes jouissent-elles vraiment en mangeant un yaourt ?
    Rien n'échappe aux injonctions genrées, surtout pas la nourriture. En matière de bouffe, ces règles, tacites ou officielles, sont partout : de la Rome antique aux menus des restaurants, en passant par la publicité et les repas de famille. Elles façonnent le genre et renforcent les stéréotypes sexistes, avec des conséquences réelles sur la planète et la santé des femmes et des hommes qui les subissent.
    Entre goûts innés, constructions culturelles et pensée magique, Steaksisme met les pieds dans le plat pour en finir avec les préjugés.

  • Voyager de manière écoresponsable et être dans le plaisir et la découverte, c'est possible ! Ce guide vous accompagnera à la rencontre de nombreux domaines viticoles français (avec quelques incursions dans les pays limitrophes) qui jouent le jeu de nouveaux modes de production plus respectueux du monde qui nous entoure.
    Produit de la nature, le vin est un prisme où se reflète des histoires, des savoir-faire agricoles, la connaissance des écosystèmes, des traditions culturelles, des légendes, la gastronomie locale.
    Vous verrez qu'à chaque visite de vignobles, qu'ils soient en montagne, en bord de mer ou même en forêt, des séjours écoresponsables sont facilement réalisables. Ainsi vous découvrirez des adresses utiles, des cartes géographiques, des idées de balades, des thématiques originales de découvertes... tout un assemblage d'activités en accord avec les valeurs du voyage écologique. Vous plongerez à la rencontre de cette nature si particulière que des pages de lecture de paysages vous aideront à mieux comprendre. Tout un terroir à explorer...
    Au fil des chapitres, les âmes voyageuses trouveront les clefs pour se familiariser en toute simplicité avec le langage des oenologues (les vins suaves, épais, gouleyants ou courts n'auront plus de secrets pour vous).
    Il s'agit d'un livre pratique qui s'adresse à tout explorateur désireux d'approcher autrement le monde des vins, pour délecter le temps d'un voyage le nectar des vignes.
    Grâce à une iconographie variée : de très belles photos de vignobles, de magnifiques affiches ou une collection d'étiquettes de vin étonnantes, vous plongerez dans l'univers de ce guide complet et surprenant.
    Mais au-delà d'un voyage aux mille et un plaisirs, faire le choix de l'oenotourisme écologique est un acte de voyageur engagé.
    Vous savez maintenant ce que vous allez faire lors de vos prochaines vacances !

  • En février 2016, l'association de lutte contre la maltraitance animale L214 publie sur Internet une courte vidéo de quatre minutes tournée en caméra cachée dans un petit abattoir du sud de la France. On y voit des employés maltraiter les animaux. L'impact médiatique de cette vidéo est sans précédent. La question des abattoirs, et mécaniquement celle de l'élevage, s'installe dans le débat public, bientôt suivie par une interrogation d'ordre alimentaire : dans quelles conditions pouvons-nous encore consommer des produits issus de l'exploitation animale ?

empty