En bref, pour ceux qui manquent de temps, des nouvelles de Belgique...

Le genre de la nouvelle n'est en général pas très populaire. On a tort, car pour ceux qui n'ont pas trop de temps, la lecture de textes courts, dans le train, dans une salle d'attente, ou avant le sommeil suffit à nourrir les imaginaires des jours et des nuits. Nous avons emprunté deux recensions aux chroniqueurs du "Carnet et les Instants" , dont celui consacré au recueil de Caroline lamarche, dont l'écriture reste comme toujours magnifique.

empty