La librairie, toujours bien présente

  • Patricia Sorel est maître de conférences en histoire à l'Université Paris Nanterre et membre du Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines). Spécialiste d'histoire du livre, elle a notamment publié La Révolution du livre en Bretagne, 1780-1830 (PUR, 2004), Plon : le sens de l'histoire, 1833-1962 (PUR, 2016), Napoléon et le livre. La censure sous le Consulat et le Premier Empire (1799-1815) (PUR, 2020) et a codirigé l'Histoire de la librairie française (éd. du Cercle de la Librairie, 2008).

  • "Pourquoi est-elle essentielle ?
    La librairie a mobilisé et attiré l'attention des lecteurs, le 1 des libraires explore son rôle dans la cité et ses transformations en pleine crise. Dossier spécial sur la librairie avec des enquêtes (Pascale frey, Jean-Baptiste Malet), nouvelle de Serge Joncour. A l'occasion du 150ème anniversaire de Proust, la 2ème feuille revisite « A la recherche du temps perdu » avec Camille Laurens et Adèle Van Reeth." Fottorino, Éric ; Laurens, Camille ; Monadé, Vincent ; Van Reeth, Adèle ;
    Malet, Jean-Baptiste ; Frey, Pascale ; Joncour, Serge

  • À la fois récit de voyage, chronique et essai, ce livre retrace les pérégrinations du grand amoureux des librairies qu'est Jorge Carrión.Les itinéraires que dessine Librairies sont divers et toujours singuliers. Ils sont personnels, d'abord, le fruit des périples de Carrión sur les cinq continents. Ils sont également temporels, l'auteur s'intéressant aussi bien à l'histoire de la librairie et à sa naissance qu'aux formes les plus contemporaines de diffusion du livre, dématérialisées et virtuelles. Mais ce sont encore des circuits culturels et politiques qu'il met en lumière, tant le livre peut se révéler une arme de résistance d'une puissance redoutable. Et la librairie, le lieu qui dévoile toute sa force en rendant possible sa rencontre avec le lecteur. Le lieu où tout cela, soudain, prend sens.Influencé par les oeuvres d'Alberto Manguel et d'Enrique Vila-Matas, nourri de nombreuses lectures et d'innombrables voyages, Librairies apparaît, par-delà le nomadisme gourmand de son auteur, comme la cartographie d'une passion insatiable. Que le voyage s'effectue sur les routes ou au fil des pages, quelles que soient les distances d'espace et de temps, on comprend vite que le cheminement de Jorge Carrión sur les traces du livre et de sa circulation relève de la quête vitale.

  • Objet singulier et pourtant pluriel, se prêtant à la rêverie autant qu'à la réflexion, le livre est d'abord une marchandise : il se fabrique, passe des mains du vendeur à celles de l'acquéreur, il s'offre ou se troque, ou encore se vole...

    Depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, et sur tous les continents, des femmes et des hommes de passion ont permis aux auteurs de diffuser leurs idées, leurs savoirs, leurs oeuvres, et aidé les lecteurs de tous âges, lettrés ou non, à faire provision de culture et de découverte. Au fil des siècles, ces transmetteurs ont inventé un métier, puis l'ont partagé, se sont unis en corporation, ont établi puis agrandi des librairies, sans jamais cesser de renouveler leurs pratiques.

    C'est l'histoire de tous les libraires et de leurs commerces qui est ici retracée.

    Nous guidant à travers les arcanes d'une industrie culturelle majeure placée de tout temps à la croisée entre le monde des idées et celui de l'économie, Jean-Yves Mollier retrace minutieusement les méandres des chemins menant le livre vers son lecteur. Ce faisant, il rend hommage aux libraires, ces indispensables « passeurs culturels », dont il rappelle avec sympathie et conviction l'importance du rôle social - un rôle d'autant mieux perçu aujourd'hui que celui-ci est concurrencé par des algorithmes.

empty