Le flirt flamand.

Cette année, Flirt Flamand a fait monter la tension avec le Matchmaker. À partir de vos goûts littéraires, le Matchmaker s'est amusé à chercher votre âme sœur dans l’autre moitié du pays. Le premier test a permis de former le couple parfait : Lize Spit et Thomas Gunzig, #thomize. L’enfant terrible de Bruxelles rencontre la femme fatale de la littérature flamande ! Flirt Flamand veut convaincre le maximum de lecteurs enthousiastes des deux régions de créer un profil et de découvrir ainsi la littérature de l’autre région, à leur rythme et en fonction de leurs goûts.
11 rencontres étaient ainsi prévues, tous les jours du 6 au 16 mai. Retrouvez la liste ici.

  • Odes

    David Van Reybrouck

    Ce recueil circonscrit la partition sensible d'un écrivain qui pose sur le monde un regard humaniste et progressiste. En ces temps tourmentés il est important de publier cette collection d'Odes comme autant de chroniques qui soulignent le besoin inné d'enthousiasme de David Van Reybrouck et son bel esprit d'engagement positif.

  • « J'en tremblais, mon coeur brûlait d'amour sublimé, le vent soufflait, le ciel était gris et sauvage, mais de temps en temps un soleil pâle faisait briller les vaguelettes, tout était un peu sombre mais vivant, contrasté, plein d'espoir. » Ces neuf nouvelles nous placent à la lisière de deux mondes, là où se croisent humains en déroute et animaux semi-sauvages. Chacun tente de rejoindre l'autre, mais l'on ne sait qui, de la bête ou de l'humain, est en quête de protection. La cane Frou-Frou ou l'homme qui prend farouchement soin d'elle ? Une fillette ou son cheval Mensonge, qui l'emmène loin de l'hypocrisie des adultes ? Une mère endeuillée ou l'écureuil qu'elle nomme Rudi en hommage à son fils disparu ? Autant d'alliances discrètes, autant d'existences menacées mais libres à leur manière.

  • Le héros comprend le langage des animaux. Un condor lui demande un jour de réunir les animaux d'Amérique du Sud qui souffrent d'être trop isolés. Un grand carnaval se prépare à Rio qui va réconcilier les toucans, lamas, dauphins roses et bien d'autres dans un hommage vibrant à la liberté et à la solidarité...

    Un conte musical trépidant pour plonger au coeur de l'Amérique du Sud et de son histoire souvent violente (conquistadors, dictatures). Porté par un comédien virtuose, Elliott Jenicot, et une musique bariolée, tantôt joyeuse et rythmée, tantôt lancinante et tendre. Somptueuses gravures de May Angeli.

  • « Te faire douter. Te faire avoir peur. Te faire avoir honte De ta couleur. Qui oubliera ? Qu'à un noir, On disait tu... ».
    Antiracistes, féministes, politiques, les mots de Lisette Lombé font battre le pavé et le coeur. Le poing levé, à coups de mots et de collages, elle dénonce les injustices et poursuit le combat de ses aînées, d'Angela Davis à Toni Morrison.

  • Kérozène

    Adeline Dieudonné

    Une station-service, une nuit d'été, dans les Ardennes.
    Sous la lumière crue des néons, ils sont douze à se trouver là, en compagnie d'un cheval et d 'un macchabée. Juliette, la caissière, et son collègue Sébastien, marié à Mauricio. Alika, la nounou philippine, Chelly, prof de pole dance, Joseph, représentant en acariens... Il est 23h12. Dans une minute tout va basculer.
    Chacun d'eux va devenir le héros d'une histoire, entre elles vont se tisser parfois des liens. Un livre protéiforme pour rire et pleurer ou pleurer de rire sur nos vies contemporaines.
    Comme dans son premier roman, La Vraie Vie, l'autrice campe des destins délirants, avec humour et férocité.
    Les situations surréalistes s'inventent avec naturel, comme ce couple ayant pour animal de compagnie une énorme truie rose, ce fils qui dialogue l'air de rien avec la tombe de sa mère, ou encore ce déjeuner qui vire à l 'examen gynécologique parce qu'il faut s'assurer de la fécondité de la future belle-fille. Elle ne nous épargne rien, Adeline Dieudonné : meurtres, scènes de sexe, larmes et rires. Cependant, derrière le rire et l'inventivité débordante, sa lucidité noire fait toujours mouche. Kérozène interroge le sens de l'existence et fustige ce que notre époque a d 'absurde.

  • Un petit tour

    Judith Vanistendael

    Magnifique album muet illustré par l'autrice de bande dessinée Judith Vanistendael. Une variation colorée et soignée où les formes géométriques s'emboîtent, se confondent avant de se transformer en animaux, en appelant ainsi à l'imagination des petits lecteurs et multipliant les interprétations narratives à chaque lecture. Une promenade visuelle d'une grande puissance et d'une grande beauté, qui fascine autant qu'elle permet de familiariser les enfants avec les premières notions de géométrie et de couleur.

  • Argentine

    Serge Delaive

    Entre 2000 et 2020, entre l'Amérique du Sud et l'Europe, chaque personnage, Lunus, Juan Serafini, Henk, Sofia, Angel, Hernan et Lucas, en proie à ses démons, emprunte sa voie personnelle. Sept protagonistes. Les uns disparaissent, les autres les recherchent, la crise argentine de 2001 éclate... Chacun interagit, de près ou de loin, avec les autres. Au lecteur de rassembler les pièces manquantes de ce puzzle, agencées comme des fractales, ces objets mathématiques qui illustrent si bien l'effet papillon. Ou comment l'inattendu peut se glisser au milieu des phénomènes les mieux ordonnés. Écrivain-voyageur, Delaive entraîne ses héros dans une quête incessante, celle du père, de la liberté, de l'anarchie.

  • Chatchat, le chat du Chien est l'histoire de la relation entre deux personnages, un petit (le petit Chat) et un grand (Chienchien), le long d'une promenade et au fil d'une journée. Le lien est au coeur de cet album, qu'il soit avec l'autre, avec le monde ou avec soi-même.
    Laisser le champ libre quant à l'identité des personnages et à la relation qui les lie, tout en les ancrant profondément dans une histoire, est une manière de laisser dès le départ la place aux scénarios les plus intimes de chacun.

  • Voulez-vous découvrir...
    Comment James Bond est devenu 007 ?
    Où se trouvait le premier siège de la CIA, une information si secrète que même le président des États-Unis n'y avait pas accès ?
    Le type de gadgets et d'outils de surveillance qu'utilisent les agences de renseignement ?
    Ce que les chiens, les pigeons, les poissons ou les libellules ont à voir avec l'espionnage ?
    Comment devenir un.e espion.ne vous-même ?
    Écrit par un journaliste expert en sécurité, un livre qui lève le voile sur les services secrets, les animaux espions, les armes et les gadgets, les missions internationales, le cyberespionnage et bien plus encore !

  • Ouf

    Vielle Laurence

    Laurence Vielle ne manque pas de souffle. Elle court dans les trains, elle marche sur la terre. Elle cavale les mots, elle fréquente assidûment. Elle écrit par vivre. Elle vit par écrire. Elle vit tout court, naturellement. Mais tout aussi naturellement, elle écrit court aussi. Elle n'écrit pas finalement. Elle ne cherche pas à écrire, comme disait l'autre : elle trouve. Elle trouve par terre, bien sûr, gros malin, sur terre où sont les humains. C'est une philosophe de la rue. Elle n'a rien à vous donner, mais peut vous rendre à vous-même si vous vous prêtez à son jeu des mots... La poésie qui refuse d'être un quelconque décor embellissement du monde. La poésie qui pense le monde en s'amusant de lui. La poésie qui ne s'évacue pas dans la tour d'ivoire. La poésie qui travaille d'arrache-pied sa texture vocale, sa densité de communication.

  • La trentaine venue, Monsieur Iou se rend compte qu'il connaît finalement bien mal la Belgique, pays où il vit depuis sa naissance. Il décide de corriger cette impardonnable lacune et d'entreprendre de multiples randonnées à vélo, durant plus d'une année. De Charleroi à Maline, de Bruges à la jungle ardennaise, Monsieur Iou sillonne les lieux clés d'une Belgique tour à tour inattendue ou cocasse, toujours touchante.
    Portée par un dessin séduisant et d'une grande lisibilité, cette bande dessinée met en avant le goût de la lenteur et de l'éveil, car, comme l'écrit l'auteur, s'abandonner au plaisir du vélo « permet de lever les yeux de son guidon et, avec un peu de chance, de se perdre dans de jolis endroits ».

  • Le champ de bataille

    Jérôme Colin

    • Allary
    • 1 Mars 2018

    Le problème avec les enfants, c'est qu'ils grandissent. Un jour, sans prévenir, ils claquent les portes, rapportent de mauvaises notes et ne s'expriment que par onomatopées. Surtout, ils cessent de vous considérer comme un dieu sur terre. Et ça, il faut l'encaisser.
    La science explique qu'ils n'y sont pour rien. C'est leur cerveau en formation qui les rend feignants, impulsifs et incapables de ramasser leurs chaussettes. N'empêche. On n'a jamais rien créé de pire que les adolescents du virtuolithique.
    Voici l'histoire d'un couple sur le point de craquer face aux assauts répétés de leur fils de 15 ans. Qu'ont-ils mal fait ? Rien. Mais la guerre est déclarée. Et ils ne sont pas préparés. L'école les lâche, le père part en vrille, la mère essaie d'éteindre l'incendie.
    C'est un roman sur l'amour familial où les sentiments sont à vif, comme sur un champ de bataille.

  • La vie sauvage

    Thomas Gunzig

    Seul rescapé d'un accident d'avion lorsqu'il était bébé, Charles a grandi dans la jungle d'Afrique centrale. Retrouvé par hasard grâce à Google le jour de ses seize ans, il est ramené à sa famille dans une petite ville de Belgique, et découvre les misères de la civilisation : un monde urbain pollué et une famille obsédée par la consommation. Scolarisé avec ses cousins, Charles observe ce nouvel univers avec curiosité, mais n'oublie pas Septembre qu'il a laissée en Afrique. La rage au ventre, il mettra tout en oeuvre pour retourner d'où il vient et où l'attend l'amour de sa vie.

empty