Caroline Lamarche

  • Consolatrice autant qu'aventurière, Mira aime et se laisse aimer avec intrépidité. Ce qui la guide est le souvenir de son frère tué à la guerre. De place en place, sans renoncer à son indépendance, elle se prête aux travaux et aux jeux qu'on lui propose. Son corps et son imaginaire réconcilient les vivants et les morts.

    Dans Mira, Caroline Lamarche donne libre cours à une fantaisie qui ne perd jamais le fil d'un récit avant tout initiatique. Car c'est bien d'une quête d'amour qu'il s'agit, comme dans La nuit l'après-midi (Minuit) ou Carnets d'une soumise de province (Folio Gallimard).

  • Dans cette édition, l'écrivaine Caroline Lamarche rencontre la troublante statuaire de l'artiste belge Berlinde De Bruyckere, dont les oeuvres illustrent le numéro. Comme l'écrit Lamarche à propos de ces oeuvres: «fusion d'entrailles, point extrême de la dissolution, quand le muscle devient museau, la peau, déchet végétal, l'agonie, une danse, et la blessure, l'oeil». Les mots et les images ne sont-ils pas une seconde peau dans laquelle les écrivains se donnent naissance? On trouve ici des textes de: Jean-Marc Desgent, Paul Chamberland, Étienne Lalonde et Naïm Kattan, notamment. Également, Hélène Dorion a rassemblé sept auteurs qui rendent hommage à Jean-Guy Pilon.

empty