Littérature générale

  • De la période précoloniale aux années 2008-2009 (la fin de Mobutu et la guerre civile), en passant par lexploration de Stanley (1870), cette histoire du Congo navait jamais été écrite. Se fondant sur un travail de documentation époustouflant et des mois denquête parfois rocambolesque, voire périlleuse, David Van Reybrouck prend tour à tour la plume du romancier, du journaliste et du dramaturge pour raconter ce pays avec une inlassable curiosité, une ingénieuse rigueur et un réel courage.

    Il signe un essai total, une somme extrêmement riche, un livre de référence mais aussi un hymne jubilatoire à lextraordinaire vitalité de tout un peuple qui a déjà passionné plus de 300 000 lecteurs aux Pays-Bas et dans les Flandres.

  • Ce recueil circonscrit la partition sensible d'un écrivain qui pose sur le monde un regard humaniste et progressiste. En ces temps tourmentés il est important de publier cette collection d'Odes comme autant de chroniques qui soulignent le besoin inné d'enthousiasme de David Van Reybrouck et son bel esprit d'engagement positif.

  • À travers l'histoire d'un minuscule territoire resté neutre jusqu'en 1919 et le destin de l'un de ses habitants, qui changea cinq fois de nationalité au cours de sa vie, David Van Reybrouck nous invite à la réflexion sur la fin d'une utopie européenne, le retour des frontières et les dangers de la résurgence des nationalismes.

  • Para sera joué à partir du 15 novembre 2018 au KVS de Bruxelles.
    David Van Reybrouck rappelle un chapitre oublié de l'histoire récente : l'intervention militaire belge de grande envergure en Somalie entre 1992 et 1993. Le personnage, un ancien commando parachutiste, donne une conférence qui tient autant du récit historique que de la confession intime. Il raconte l'arrivée en Somalie, la rencontre avec la population locale, entre idéal de diplomatie et violence parfois inévitable, la difficulté de ramener la paix dans un territoire aussi vaste, la violence du retour à la normale après la guerre. Para n'est ni ode à l'armée ni un réquisitoire, c'est un texte tout en nuances, à la fois la revendication d'une mission menée à bien et un aveu de culpabilité car une guerre ne se gagne jamais vraiment.

  • De Maeterlinck à Eugène Marais enquête romanesque en Afrique du sud sur l'histoire d'un plagiat.

  • Mission : Un missionnaire belge en Afrique raconte sa vie, parle, non sans humour, de son réel désir d'améliorer le sort des habitants qu'il côtoie, loin des discours du Vatican. Mais le retour de la guerre et de la haine, malgré ses efforts, crée une confusion spirituelle dans l'esprit de cet homme pieux. L'Âme des termites : Un cours sur les termites, par un biologiste expatrié au Congo, est le prétexte à une confession sur une histoire d'amour adultère.

empty