Alexandro Jodorowsky

  • « M'étant séparé de mon moi illusoire, j'ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie. »
    Cette phrase définit parfaitement le projet biographique d'Alexandro Jodorowsky : restituer l'incroyable aventure et quête que fut sa vie. Né au Chili en 1929, c'est en effet un homme et un artiste aux mille facettes. Chantre de l'expansion de conscience, poète, romancier, comédien, fondateur du « théâtre panique » avec Arrabal, réalisateur notamment de films cultes tels que El Topo et La Montagne sacrée, scénariste de célèbres bandes dessinées comme L'Incal, Jodorowsky a aussi élaboré deux techniques thérapeutiques : la psychomagie, qui renvoie les faits quotidiens à des modèles mythiques, et la psychogénéalogie, qui agit sur les héritages psychologiques familiaux.
    Il brosse ici la fresque d'une existence qui exalte, au-delà de toute mesure, les potentialités de l'être dans le but de repousser les limites de l'imaginaire et de la raison, et d'éveiller le capital de transformation et de vie qui se trouve en chacun de nous.

  • Psychomagie

    Alexandro Jodorowsky

    À partir de ses innombrables expériences de vie, Alexandro Jodorowsky a inventé une véritable psychothérapie où jeu et je se répondent pour délier les noeuds enfouis dans l'inconscient. Cet art de guérir fut le sujet du Théâtre de la guérison, qui a remporté un immense succès. Psychomagie prend la suite de ce livre et propose notamment un dialogue entre l'universitaire catalan Javier Esteban et Alexandro Jodorowsky. Le premier y aborde les nombreuses questions que se pose la jeunesse et auxquelles la société ne répond pas. Le second y répond en lumineux visionnaire, avec tout le génie de l'artiste multiforme, en nous parlant de l'amour, des rêves, des addictions, des blessures familiales, de l'après-vie, de la sainteté, de la folie et des différents niveaux de conscience... Un livre stimulant où le maestro de 90 ans nous invite, par des pistes concrètes, à développer notre créativité et à comprendre que tout être a de nombreuses clés à sa disposition pour évoluer.

  • Personnalité inclassable, chilien d'origine russe, Alexandro jodorowsky est cinéaste (La Montagne sacrée, El Topo, Le Voleur d'arc-en-ciel...), dramaturge, tarologue et fondateur, avec Arrabal et Topor, du concept de "théâtre panique". À la manière d'un Carlos Castaneda, Alexandro Jodorowsky nous entraîne, tout au long de ce dialogue avec Gilles Farcet, dans un périple magique, qui est celui même de sa vie.
    À partir de ses multiples expériences, Alexandro Jodorowsky a développé une véritable psychothérapie de groupe où jeu et je se répondent pour délier les noeuds enfouis dans l'inconscient: En soulignant le pouvoir de guérison propre à l'imagination, il nous révèle ici les secrets d'un parcours entièrement tourné vers la recherche d'une authenticité intérieure enfin vécue.

  • Alexandro Jodorowsky, écrivain inclassable et cinéaste visionnaire déploie dans ce roman initiatique tout son talent baroque et fellinien.Trois hommes marchent sur un chemin de terre. Qui sont-ils ces détectives errants : anges ou démons ? Ont-ils réellement perdu la mémoire et que viennent-ils faire dans ce pays étrange ? Qui est ce général dictateur, chef charismatique affublé d'une matrone gonflée d'ozone : un assassin aux yeux de loutre, un écrivain raté cherchant à transfigurer ses nuits, un urbaniste dément ? Comme l'écrit Gérard de Cortanze dans sa préface à cette Enquête sur un chemin de terre, il s'agit bien d'un « rêve plutôt mélancolique sur l'identité personnelle. » Est-ce dans l'étrangeté que chacun se révèle à soi ?

  • Pour la première fois, voici réuni le théâtre complet d'Alexandro Jodorowsky : École de ventriloques, Trois vieilles, Un rêve sans fin, Le Gorille, Hypermarché, Zarathoustra... Pour celui qui a fondé avec Arrabal l'idée du « théâtre panique », il est essentiel de parvenir à représenter un théâtre apte à créer un affrontement avec soi-même. « Au moment d'écrire, je me suis toujours posé la question suivante : qu'ai-je à dire, comme dernières paroles ? Les réponses qui me sont venues ont toutes à voir avec cet éternel recommencement... Le théâtre authentique aborde en effet nos grandes interrogations et les conduit vers une catharsis positive. Ce théâtre veut résoudre le dilemme originel de l'être humain, son incertitude, sa faiblesse et ses terreurs fondamentales afin que, portés à la conscience, ils deviennent certitude, assurance, force et compassion. » Traduites et adaptées de l'espagnol par son fils, Brontis Jodorowsky, ces pièces donnent une vision d'ensemble sur cet artiste multiforme dont le film, La Danza de la realidad, a été un succès international.

  • Premier texte de Jodorowsky paru en français, Les Araignées sans mémoire est un livre culte. Édité aux Humanoïdes Associés en 1980, ce recueil de « fables paniques », dans la lignée du théâtre Panique qu'il fonda avec Topor, est un bijou de littérature expérimentale et psychédélique qui livre en quelque cent trente textes une vision du monde hallucinée.Comme l'écrit Gérard de Cortanze, qui a traduit et préfacé l'ouvrage, « ce livre de voyages, sur lequel plane une certaine terreur euphorique, parce qu'il sait déployer son énergie hors de toute école et de toute chapelle, parce qu'il choisit, pour arriver au monde merveilleux de la Géométrie, le labyrinthe plutôt que la ligne droite, sait briser l'encrier plombé de notre imagination. Lettre ouverte au déguisement, il saccage avec folie les combinaisons de la sagesse. »

  • Fidèle au caractère thérapeutique de ses écrits, Alexandro Jodorowsky nous fait à nouveau entrer dans le monde des fables spirituelles et des contes salvateurs pour mener notre véritable Moi, maltraité par la vie, vers la liberté et la paix.Ce volume regroupe trois contes magiques : « L'enfant qui ne savait pas mourir », « Loïe du ciel » et « L'incroyable mouche humaine », autant de paraboles qui nous apprennent à retrouver notre unité profonde. Ils sont suivis de petits contes qui nous offrent, à travers la métaphore, des pistes pour aller vers nous-mêmes.

  • « Aujourd'hui, la poésie naît d'une étroite collaboration entre l'écrivain et ses lecteurs : ensemble, ils créent l'oeuvre. Il faut les gagner chaque jour, les surprendre, les convaincre, les secouer, les caresser. Telle une barque habitée par eux, il faut avancer sur la mer sombre de l'inconscient pour arriver à la Conscience. »
    Alejandro JODOROWSKY

  • Alexandro Jodorowsky, artiste multiforme - cinéaste, acteur, dramaturge, auteur visionnaire... - et psychothérapeute novateur, s'est engagé depuis une trentaine d'années dans la Voie du tarot. Avec Marianne Costa, ce compagnon de route des surréalistes a extrait la quintessence de ses innombrables conférences, leçons et lectures données aux quatre coins du monde pour écrire cet ouvrage unique, qui explore l'architecture subtile du tarot, cette « cathédrale nomade ».
    Jeu de cartes de vingt-deux arcanes majeurs et cinquante-six arcanes mineurs, le tarot voyage à travers les cultures et les siècles depuis le Moyen Âge. Même s'il est souvent employé comme art divinatoire, il est avant tout un fabuleux instrument de connaissance de soi et une représentation de la structure de l'âme. En tirant les cartes, celui qui interroge le tarot est confronté à son état intérieur et guidé dans l'exploration de sa propre profondeur. Source inépuisable de symboles, La Voie du tarot est une invitation à l'aventure spirituelle et un outil d'interprétation du quotidien.

  • L'amour est ce qui se donne sans espoir de retour. C'est la manifestation du sublime, de la beauté pure et invisible. L'amour est le commencement et la fin, l'essence de tout ce qui nous anime.
    L'amour transforme chaque chose, chaque être, chaque acte en une fibre sacrée qui nous offre la possibilité de tisser un éden.

  • Il ne deviendra jamais le roi de France. L'Alchimie lui réserve un plus grand destin.1888. Au refuge des Chevaliers d'Héliopolis, Asiamar, âgé de cent-dix ans, se prépare à accomplir le dernier rituel de son initiation : Citrinitas, l'oeuvre au jaune, qui lui permettra de retrouver sa jeunesse et de vivre mille ans. Il est désormais temps pour lui de connaître également le secret des Chevaliers gardé par leur maître. Car celui-ci a besoin de la puissance de tous ses disciples pour sauver l'humanité. Mais avant cela, il charge Asiamar d'une mission : affronter la dernière grande menace de leur ordre. Un mutant tueur de femmes qui sévit dans les nuits embrumées de Londres, la capitale du monde moderne : Jack l'Éventreur !Alejandro Jodorowsky conclut en apothéose sa dernière grande saga ésotérique, mêlant les secrets de l'alchimie aux arcanes de l'Histoire. Une fresque épique transcendée par le travail de Jérémy, l'un des meilleurs dessinateurs réalistes de sa génération.

  • Il est le détenteur d'un savoir. L'héritier d'un pouvoir.Fin du XVIIIe siècle. Dans un monastère au Nord de l'Espagne se dissimule le temple sacré des Chevaliers d'Héliopolis : une assemblée d'alchimistes immortels et coupés du monde. Alors que le disciple Dix-sept s'apprête à compléter sa formation et à intégrer l'ordre, son maitre Fulcanelli dévoile aux autres chevaliers le terrible secret de ses origines. Dix-Sept est en réalité le fils caché de Louis XVI et de Marie-Antoinette : le roi de France Louis XVII ! Héritier de cette destinée, le jeune homme va-t-il réclamer le trône qui lui est dû ou rester dans l'ombre, fidèle aux préceptes millénaires de l'Alchimie ?Le destin de Louis XVII qui mourut à 10 ans dans les geôles de la prison du Temple est, au même titre que L'Homme au masque de fer, l'un des plus grands mythes de l'Histoire de France. Un destin romanesque que le génial Jodorowsky réécrit avec brio dans une grandiose fable initiatique et ésotérique. Le trait virtuose de Jérémy (Barracuda) donne aux Chevaliers d'Héliopolis la force d'une fresque épique mêlant les secrets de l'alchimie aux arcanes de l'Histoire.

  • Ils ne l'ont pas laissé devenir roi de France. L'alchimie lui réserve un plus grand destin.Dix-sept est un être unique. Fils caché de Louis XVI et de Marie-Antoinette, il est l'héritier légitime du trône de France. Il est également un puissant alchimiste, membre de l'ordre secret des Chevaliers d'Héliopolis. Mais son initiation ne fait que commencer... Son prochain adversaire avait longtemps été pressenti pour devenir chevalier lui-aussi. Exceptionnel mais dangereux, il est probablement l'homme le plus craint au monde. Celui qui vient de renverser Louis XVIII et s'apprête à devenir l'égal d'un dieu : Napoléon Bonaparte.Le génial Jodorowsky réécrit l'histoire avec un grand H dans une grandiose fable initiatique et ésotérique. Le trait virtuose de Jérémy (Barracuda) donne aux Chevaliers d'Héliopolis la force d'une fresque épique mêlant les secrets de l'alchimie aux arcanes de l'Histoire.

  • Ils ne l'ont pas laissé devenir roi de France. L'alchimie lui réserve un plus grand destin.Face à Napoléon, Asiamar n'a pu se résoudre à accomplir sa mission. Alors qu'il aurait pu, d'un coup d'épée, changer le cours de l'histoire, il s'est montré trop bon. Il a préféré laisser s'exprimer la part féminine de sa double identité et a donné à l'Empereur un baiser. Aujourd'hui, pour cet échec, il comparait devant les Chevaliers d'Héliopolis. Car, pour accomplir son destin, un véritable Alchimiste doit aussi savoir se montrer cruel. Apprendre à apprivoiser cette cruauté, c'est l'essence même de Rubedo, l'oeuvre au rouge et troisième épreuve alchimique. Peut-être la plus difficile de toute. Asiamar s'en montrera-t-il capable ?Le génial Jodorowsky s'associe au jeune prodige Jérémy pour réécrire l'histoire avec un grand H dans une grandiose fable initiatique et ésotérique. Une fresque épique mêlant les secrets de l'alchimie aux arcanes de l'Histoire.

  • Et le western devint légende...Le Bouncer et ses compagnons suivent la piste sanglante des assassins de Gretel. Prochaine étape : le canyon du fou, dont on prétend que personne ne peut le traverser sans perdre la raison, avant d'arriver dans le désert aride de Sonora et son trésor enfoui au pied de l'échine du dragon, ce cratère de météorite dont les crêtes évoquent la forme d'un dragon qui se mord la queue. C'est ici, dans ce lieu aux allures de fin du monde, que le Bouncer va devoir lutter pour sauver la petite Panchita des griffes de ses ravisseurs. Sans compter les autres épreuves qui se mettront sur sa route...Fin de la chevauchée fantastique du Bouncer à la rencontre des contrées les plus hostiles et des pires salopards de l'Ouest. Un western sauvage et sans limites, où les décors grandioses sont des personnages à part entière.

  • Et le western devint légende...Le Bouncer pensait couler des jours paisibles après s'être débarrassé de l'infâme Ugly John dans son pénitencier de Deep End. Mais il devrait savoir que la loi de l'Ouest est toujours impitoyable... À Barro City, l'horloger a été agressé et sa fille, Gretel, atrocement mutilée. Comment un type sans histoires et une petite si innocente ont-ils pu subir de telles atrocités ? En pourchassant les assassins, le manchot découvre que leur piste rejoint celle d'un trésor maudit au coeur du désert de Sonora au Mexique. Un lieu aride sur lequel courent de sombres légendes, si terrible que même les Indiens n'osent s'y aventurer. Bouncer pensait avoir déjà connu l'enfer. Mais il découvre que ce dernier a de multiples visages.Retrouvez le héros culte de Boucq et Jodorowsky dans une chevauchée fantastique à la rencontre des contrées les plus hostiles et des pires salopards de l'Ouest. Un western sauvage et sans limites, où les décors grandioses sont des personnages à part entière. De plus, les deux volumes de ce nouveau diptyque tant attendu paraîtront à seulement deux mois d'intervalle !

  • « Le western est un genre qui pousse le dessin très loin, et réclame une vraie maturité d'artiste. »François Boucq Grand Prix Angoulême 1998Le Bouncer est le propriétaire de l'Infierno, l'un des saloons de Barro City. Encore une de ces arides villes du Far West où l'étranger de passage trouvera plus facilement du whisky frelaté que de l'eau, et aura plus de chances de rencontrer la Mort que de tomber sur un filon d'or.Avec ses colts, un couteau ou avec ses poings, le Bouncer se défend pas mal pour un manchot. C'est pas qu'il soit violent, mais disons qu'il n'hésite pas à tuer pour défendre ce qui lui paraît juste et beau.Et cette fois encore, pour venger ceux qu'il aime, injustement victimes de la fureur des temps mythiques de la conquête de l'Ouest, c'est en Enfer que le Bouncer va devoir faire un aller-retour...Les éditions Glénat sont heureuses d'accueillir en leur sein la suite des aventures du Bouncer, créé par deux auteurs au moins aussi cultes que leur personnage... Une nouvelle aventure sanglante et grandiose, qui verra sa fin dans un deuxième album  à paraître en 2013. 

  • Les héros reviennent toujours de l'Enfer !S'il veut faire juger Pretty John pour ses crimes, le Bouncer va d'abord devoir s'évader du pénitencier de Deep-End dans lequel il se retrouve pris au piège. Située au beau milieu d'un désert brûlant infesté de crotales et autres joyeusetés, cette prison est un trou à rats de la pire espèce régie par ses propres règles. Une véritable cour des miracles qui rassemble la plus belle bande de salopards de tout l'Ouest. Et c'est le diable en personne qui règne ici en maître ! Pas facile de sortir de ce guêpier, surtout quand on a une horde sauvage à ses trousses...Fin du diptyque sanglant et grandiose initié par le tome 8 dans lequel le héros culte de Jodorowsky et Boucq a fort à faire s'il veut faire triompher la justice. Non, Bouncer, cette fois-ci, on ne donne pas cher de ta peau !

  • La suite d'un film culte en bande dessinée !Dans l'Ouest aride, El Topo fut un bandit qui, ouvrant les portes de son coeur, devint un saint à même d'accomplir de grands miracles. De deux femmes différentes, il eut deux fils. Funeste silhouette de cuir noir arpentant le désert, Caïn le maudit s'est juré de tuer ce père à qui il n'a jamais pardonné. Incapable d'accomplir sa soif de vengeance, il décide alors de jeter son dévolu sur son demi-frère Abel. Et dans cet ouest sauvage empreint de mysticisme, ceux qui croiseront sa route en seront les victimes collatérales...C'est au début des années 1970, à minuit pile lors d'un festival de cinéma, que le couple vedette John Lennon et Yoko Ono projette El Topo d'Alejandro Jodorowsky. Immédiatement adoubé par la critique et par les plus grandes rock stars de l'époque, le film donne naissance au courant des Midnight Movies et génère un véritable culte parmi les cinéphiles du monde entier. Aujourd'hui encore, il n'a rien perdu de sa superbe et de son statut d'oeuvre mythique. Près d'un demi-siècle plus tard, Alejandro Jodorowsky décide d'en raconter la suite... en bande dessinée. Grâce au trait virtuose de José Ladronn, il livre un western allégorique et surréaliste où, comme souvent chez le génial créateur chilien, le genre est au service de considérations philosophiques et spirituelles plus profondes.Cas inédit dans le monde de la bande dessinée et du cinéma, Les Fils d'El Topo est une oeuvre unique en son genre - qui peut s'apprécier que l'on connaisse le film d'origine ou non - dont l'intensité créative de son auteur n'a pas fini de nous étonner.

  • Né à l'aube des années 1990 dans les pages de (À Suivre), Face de Lune met en scène une île dont la population vit sous un joug dictatorial, en proie à des vagues gigantesques qui ravagent tout sur leur passage. Une île en attente d'un sauveur. Lequel sera un personnage sans visage, capable de dompter les vagues. Récit graphiquement très ambitieux dont le scénario interroge, en creux, l'histoire du XXe siècle, Face de Lune a ouvert le bal de 20 années de collaborations fructueuses entre François Boucq et Alejandro Jodorowsky : la rencontre de deux géants du 9e Art.

  • La suite d'un film culte... en bande dessinée !Au début des années 1970, à minuit pile lors d'un festival de cinéma, le couple vedette John Lennon et Yoko Ono projette El Topo d'Alejandro Jodorowsky, donnant naissance au courant des Midnight Movies et générant un véritable culte parmi les cinéphiles du monde entier. Aujourd'hui encore, il n'a rien perdu de sa superbe et de son statut d'oeuvre mythique. Près d'un demi-siècle plus tard, Alejandro Jodorowsky décide d'en raconter la suite... en bande dessinée. Grâce au trait virtuose de José Ladronn, il livre un western allégorique et surréaliste où, comme souvent chez le génial créateur chilien, le genre est au service de considérations philosophiques et spirituelles plus profondes.Cas inédit dans le monde de la bande dessinée et du cinéma, Les Fils d'El Topo est une oeuvre unique en son genre - qui peut s'apprécier que l'on connaisse le film d'origine ou non - dont l'intensité créative de son auteur n'a pas fini de nous étonner.

  • La conclusion d'une saga où se mêlent assassinats, népotisme, stupre, poison mais surtout les talents conjugués de deux génies du neuvième art : Theo et Jodorowsky. Êtes-vous prêts pour l'extrême-onction ?
    1513, un nuage lugubre obscurcit le ciel de Rome alors que le glas de la grande cloche de l'église San Pietro peinte en noire sonne. Le Pape est mort. Raphaël et Michel-Ange sont parmi les gardes suisses pour porter son cercueil vers son ultime demeure. Machiavel, lui, demande en mariage Madame Imperia, la matrone du bordel où il a ses habitudes. Un jour comme un autre dans la ville éternelle...

  • Poussé par Aldosi qu'il a épousé en secret, Jules II s'apprête à déclarer son amour au grand jour. Avant d'en informer la Chrétienté, il convoque le clan Rovere. Mais ces derniers s'unissent pour fomenter l'assassinat du favori. La découverte du cadavre transforme le pape en un monstre sanguinaire. Il jure alors de détruire tous ceux qui s'opposent à sa Sainte volonté, y compris sa propre famille...

  • L'espagnol Rodriguo Borgia, élu pape sous le nom d'Alexandre VI après de sombres machinations, se trouve face à une Rome en pleine décadence et à des oppositions grandissantes. Savanarole, à Florence, invective le peuple, des alliances politiques entre napolitains, français et espagnols sont montées pour que l'on procède à un nouveau conclave afin de destituer le souverain pontife pour hérésie.
    Mais Rodriguo, conseillé par Machiavel, a un atout majeur entre ses mains : sa famille. Chacun de ses enfants, par des unions arrangées, pourra l'aider à conserver et à étendre son pouvoir.
    Le clan Borgia évoque pour tous une image sulfureuse : les empoisonnements, César Borgia despote éclairé, Lucrèce beauté fatale et venimeuse ...
    À l'occasion de la parution de ce troisième tome,les volumes 1 & 2 sont remis en vente avec de nouvelles couvertures.

empty