Françoise Guérin

  • Le commandant Eric Lanester de la police criminelle de Paris reçoit par texto la confirmation d'une réservation dans un hôtel de Chamonix. Or il n'a pas du tout l'intention de partir en vacances et encore moins à la montagne. D'autant que cela signifierait laisser derrière lui : Jacinthe Bergeret, sa psy ; Walesa le chat dont il vient d'hériter et Léo son amoureuse... 
    Hélas son supérieur lui annonce qu'il part bel et bien en renfort, avec toute son équipe, sur une enquête qui piétine depuis trop longtemps et qui plonge plusieurs familles dans la détresse. Des disparitions de jeunes filles en série et la thèse de la fugue qui ne tient plus vraiment.... Sans compter que l'on va vite découvrir que ces jeunes filles souffrent de troubles du comportement alimentaire et qu'elles ont toutes fait un séjour dans une institution prestigieuse prétendant les soigner par un subtil mélange d'art et de thérapie...

  • « On t'a dit qu'il fallait parler aux bébés, qu'au petit d'homme le langage est aussi vital que le lait. Mais tu n'as rien à lui dire. La parole en toi s'est depuis longtemps asséchée. Alors tu l'abreuves de lait faute de trouver les mots. Et pour rencontrer ton enfant, te voilà contrainte de sonder les sources arides de ta propre existence. »
    Dérangeant, tendu, le roman de Françoise Guérin, psychologue clinicienne, spécialiste du lien parent-bébé, brise le dernier tabou : la maternité comme accomplissement de la féminité.

  • Dans la banlieue sud de Paris, deux et bientôt trois crimes atroces sont commis selon un scénario énigmatique. Chaque fois, on retrouve la victime énucléée et vidée de son sang au coeur d'une étrange mise en scène. Très vite, le commandant Lanester, profileur d'exception chargé de l'affaire, se heurte à la logique du criminel que tout le monde a surnommé Caïn : que signifie cet oeil noir peint au-dessus des corps mutilés ? Lanester est tellement épouvanté par ce qu'il découvre qu'il en perd littéralement la vue. Aidé de son second, Bazin, et d'un chauffeur de taxi providentiel et désoeuvré, il continue pourtant l'enquête, à l'aveugle et à la barbe de ses supérieurs. Mais c'est dans un voyage éprouvant au coeur de sa propre nuit, que l'homme trouvera des réponses inespérées aux grandes questions de son existence.

  • On accourt, on t'encourage à respirer, on ajoute des liquides dans tes veines, on prélève toutes sortes de choses. La porte chuinte, les blouses crissent quand elles se frottent à la barrière de ton lit mais, sans tes lunettes, les visages demeurent flous. Plus rien à quoi s'accrocher sinon des voix éparses. Tes pensées flottent, insaisissables et des chimères langoureuses s'étirent dans tes rêves éveillés.
    Ici, rôde la mort. Ici, veillent les soignants. Toi, tu n'as prise sur rien, tu n'es pas vraiment là. Un monde de sensations désarccordées.
    "Au chevet des vivants" est dédié à tous ceux qui ont fait voeux de secourir, soigner et accompagner les plus fragiles d'entre nous. A l'heure où l'hôpital crève des restrictions qu'on lui impose, où détresse sociale et subjective deviennent patentes, il importe, plus que jamais, qu'ils demeurent vivants auprès des vivants.

  • Lors d'une visite à son frère Xavier, hospitalisé en psychiatrie, le commandant Lanester est le témoin d'un brutal homicide, immédiatement suivi d'un suicide. Chargée de l'enquête, son équipe est intriguée par la personnalité atypique du meurtrier présumé, un infirmier connu pour son empathie et son professionnalisme. Comment en est-il arrivé à agresser un patient ? Lorsqu'on découvre qu'il a agi sous l'emprise de puissants psychotropes, l'enquête s'oriente vers le Dr Raynaud, qui mène des recherches pour le compte d'un laboratoire pharmaceutique. Mais il faut se garder des évidences car, dans cet établissement aux mains de puissantes dynasties médicales, nul ne sait qui manipule qui. Grâce à Élisabeth Dassonville, la captivante archiviste, Éric Lanester pénètre peu à peu la logique de l'hôpital. En véritable gardienne du temple, elle lui fait découvrir le personnage fascinant de Théophobe Le Diaoul, le poète de l'aliénation qui a donné son nom à l'établissement. Mais en quoi les vers de ce vieil illuminé peuvent-ils éclairer cette enquête qui ne cesse de rebondir ?
     

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Sous son apparence familière, l'oeuf est une source inépuisable d'étonnements, de controverses, mais surtout de bienfaits, dont ce livre fait le tour en 60 questions.
    Un oeuf, c'est un peu mystérieux. C'est quoi un oeuf ? Qu'y a-t-il dans un oeuf de poule ? Comment la poule fait-elle son oeuf ? De l'oeuf ou de la poule, qui est apparu en premier ?
    C'est aussi quelque chose d'assez prodigieux. Petit ou gros oeuf ? Comment peut-on faire autant de mousse avec un seul blanc d'oeuf ? Pourquoi du blanc d'oeuf dans les vins ?
    Enfin, l'oeuf a de nombreuses qualités nutritionnelles. L'oeuf est-il un aliment complet ? Le cholestérol de l'oeuf est-il un problème ? Les protéines de l'oeuf sont-elles de bonne qualité ? L'oeuf est-il un coupe-faim efficace ? L'oeuf est-il une source intéressante de vitamines et de minéraux ?
    S'il y a Mille façons de manger des oeufs, vous découvrirez aussi dans ce livre des conseils judicieux pour Cuisiner l'oeuf en fonction de son âge, ainsi que les propriétés technologiques qui, à l'échelle industrielle ou en restauration collective, garantissent une sécurité sanitaire maximale : Pourquoi préférer les ovoproduits ?
    Les oeufs, aliment de demain ? Si vous êtes convaincu des trésors que l'oeuf recèle, Avoir son poulailler : pourquoi pas vous ?

  • Le concept de domination constitue l'une des plus hautes crêtes de cristallisation des débats qui animent le champ des sciences sociales et bien au-delà, toutes les réflexions sur la nature des rapports qui font et défont les sociétés. Il continue de donner lieu à de multiples controverses sur le pouvoir, les relations sociales où il prend forme ainsi que les subjectivités et les désirs ambivalents qu'il suscite. Plutôt que de revenir de manière abstraite sur ces débats, ces figures anthropologiques de la domination se proposent d'aborder, depuis des terrains contrastés (en Inde, au Pakistan, en France, au Mali et en Roumanie), les contradictions actuelles de la domination, en faisant une large part à la réflexivité, à l'épistémologie et aux positions en miroir des chercheurs et des acteurs.

  • Cet ouvrage a pour ambition de faire connaître tout un pan de la culture et de l'histoire des Tchétchènes. Ces rebelles menaient une vie assez solitaire. Appelés abreks par le peuple, devenus hors-la-loi, pourchassés sans relâche par les autorités, ils sont devenus des héros nationaux que l'on célèbre toujours aujourd'hui. C'est donc la vie de Zelimkhan, descendant de l'une des auteurs et abrek malgré lui, retracée ici. La nouvelle écrite en tchétchène en 1991 est aussi traduite en français puis en russe.

  • Ce livre nous fait découvrir un Roi-Soleil en tant que simple patient, avec ses fragilités, soumis s'il en fut et opposant parfois à ses médecins, déployant sous nos yeux le monde médical de la cour, autre acteur du théâtre de Versailles. Il s'appuie sur le Journal de Santé du roi, oeuvre des trois premiers médecins de Louis XIVqui couvre la période du règne et constitue le témoignage des différentes pathologies dont a souffert le roi. Le diabète de type II va être démasqué, malgré l'absence de biologie, au fi l de ce Journal, qui est aussi une bonne façon de se familiariser avec les théories médicales du XVIIesiècle.

  • L'édition estivale des Cahiers de lecture de L'Action nationale se déploie sous le thème « Vigilances ». Vigilance pour la suite des choses en santé mentale (Vous avez tuez la beauté du monde), en agroalimentaire (Pour le bien de la terre),vigilance informationnelle (Dernières nouvelles du mensonge) et bien sûr en santé des plus âgés (Les grands oubliés). Aussi dans ce numéro, des essais vous font revoir « La construction du Québec au XXe siècle » par le moyen des bourses (La formation des élites), de la concertation économique (Le patronat québécois), de la modernisation de l'État (Brève histoire de la Révolution tranquille) et de la révolte (La crise d'Octobre, le monde et nous). Sont aussi recensés un des derniers essais de Serge Bouchard (Un café avec Marie), celui de Dominique Fortier, Les villes de papier, récompensé du prix Renaudot, ainsi qu'une série d'essais sur l'éducation (Osons l'école. Osons l'IA à l'école. Osons l'école d'après). (source : Les Cahiers de lecture)

  • Fort à propos, l'édition automnale des Cahiers de lecture de L'Action nationale propose plusieurs recensions d'essais sur la science et les technologies. Histoire des épidémies, état des métiers scientifiques sous le libéralisme, biologie, gestion des égouts et des eaux, héritage du Frère Marie-Victorin ou encore Big Data, les sujets abordés par les essayistes au sommaire sont vastes et d'une grande pertinence. Le numéro comprend aussi une entrevue avec Normand Baillargeon autour de son essai Devoirs d'éducation. Parmi les autres sujets abordés par les ouvrages recensés, relevons la bande dessinée au Québec, l'ère trumpienne en politique états-unienne, l'écosocialisme, la complexité du colonialisme au Canada ou encore le fédéralisme, entre autres.

empty