• Russe Coran (Le)

    Anonyme

    C'est vers l'an 610 de notre ère que Mahomet, retiré dans une grotte du mont Hira, a vécu la Révélation. L'archange Gabriel se manifeste à lui et lui ordonne de «réciter». De ce verbe vient le mot Coran, qui signifie «récitation», «lecture». La Parole de Dieu est «dictée» au Prophète en arabe, langue à la fois riche et complexe dont la musique et les sonorités font sens.
    La traduction de Jean Grosjean se distingue par le soin extrême apporté au style ainsi que par la fidélité au sens ; en outre, elle restitue le souffle poétique du Coran dans sa beauté sacrale.

    2 Autres éditions :

  • Depuis plus de trois siècles, la franc-maçonnerie participe de l'histoire intellectuelle, politique, sociale et religieuse de l'Europe. Elle revendique aussi une identité « profonde » qu'elle refuse de donner à voir au monde « profane ». Comment donner à comprendre et concilier cette dimension essentiellement initiatique et celle, plus politique, qui veut changer la société ? Cet ouvrage propose une introduction générale à la franc-maçonnerie. Il est le fruit des réflexions croisées de deux spectateurs engagés, familiers du monde maçonnique et curieux de son histoire. Grâce à un regard duel, à la fois empathique et distancié, il offre au lecteur un guide de voyage dans un monde parfois déroutant et éclaire le sens du projet maçonnique. À lire également en Que sais-je ?... Les 100 mots de la franc-maçonnerie, Alain Bauer et Roger Dachez Histoire de la franc-maçonnerie française, Roger Dachez

  • Voici l'histoire de Jésus et des premiers chrétiens telle que vous ne l'avez jamais lue !
    Fruit du travail d'un amoureux de la Bible, d'un vulgarisateur brillant, mais surtout d'un homme de foi, ce Roman de Jésus fera découvrir la saveur de l'Évangile à ceux qui le connaîtraient mal, et renouvellera le regard de ceux qui croient bien le connaître. Avec son art du récit et une grande finesse psychologique, l'auteur nous fait plonger dans le mystère de la vie du Christ. Au fil des pages, on s'identifie aux personnages, partageant leurs espoirs et leurs doutes, jusqu'à saisir de
    l'intérieur le bouleversement que Jésus a provoqué dans l'histoire et qui nous touche tant aujourd'hui.

  • Au gré d'une lecture, lors de la visite d'un musée ou d'une église, à l'occasion d'un spectacle ou dans bien d'autres circonstances, des symboles relatifs au christianisme se présentent au regard ou à l'esprit. Ces signes, souvent hérités du judaïsme et destinés à exprimer de façon synthétique et suggestive les vérités de la Foi chrétienne, ont profondément marqué la culture méditerranéenne et occidentale. Cet ouvrage propose plus de 500 symboles - nombres, couleurs, animaux, végétaux ou objets - dont la compréhen-sion est indispensable pour apprécier pleinement notre patrimoine artistique, intellectuel et spirituel, ainsi que pour appréhender certaines valeurs philosophiques et morales sur lesquelles notre société laïque est fondée.

  • La Franc-maçonnerie offre à ses adeptes un univers de signes, de figures, d'objets ou de mots qui sont tous dotés d'un sens moral ou spirituel. rien, ou presque, n'est insignifiant dans une loge maçonnique, qu'il s'agisse de sa décoration, de son agencement ou de sa disposition. Il en va de même pour les ornements dont se parent les francs-maçons ou les termes utilisés dans les rituels. Pour autant, la plupart de ces symboles ne sont pas spécifiques à la maçonnerie. Si certains proviennent du métier de maçon (le ciseau, le niveau), d'autres sont astronomiques (soleil, lune), alchimiques (sel, mercure), bibliques (Temple de Salomon), voire à caractère universel comme le triangle ou le cercle. D'Abeille à Voûte, du nombre Quinze à la Houppe dentelée, ce lexique est une invitation à découvrir plus de 200 symboles en usage dans la franc-maçonnerie et à les replacer dans leur histoire.

  • Si le mot « zen » a pris place dans notre vocabulaire, son sens est très éloigné de la pratique d'une sagesse orientale qui se fonde sur une discipline stricte du corps et de l'esprit afin de voir clair dans sa propre nature. Zen signifie méditation. Originaire de l'Inde, l'école bouddhiste dhyana en sanscrit, samten en tibétain, thiên en vietnamien, chan en chinois, sôn en coréen devient le zen au Japon. Cette pratique prône la prise de conscience de soi en tant que Bouddha grâce à un enseignement, une transmission au-delà des mots d'un maître à un disciple : « de mon coeur à ton coeur », comme le formulent les sages instructeurs. Bien que paradoxale et complexe, il n'y a rien de mystérieux dans l'expérience zen. La Voie (dô) commence là où nous sommes. À lire également en Que sais-je ?... Le bouddhisme, Claude B. Levenson Histoire du Japon, Michel Vié

  • Préfacé par le Grand Rabbin de France, ce petit livre est né d'une rencontre de l'auteur, prêtre spécialiste de la liturgie, avec la communauté juive de Tours. Il y montre l'influence de la liturgie juive du Temple sur les rites de la messe catholique.

  • Des histoires savoureuses sur Dieu de A comme administration à V comme visite du Paradis en passant par la politique, les mots d



  • On connaît le propos que Dostoïevski fait tenir à l'un des frères Karamazov : si Dieu n'existe pas, alors tout est permis. Une idée apparentée est que les croyances religieuses, qu'elles soient vraies ou fausses, permettent aux hommes et aux sociétés qui les entretiennent de s'élever d'une façon inaccessible à celles et ceux qui ne croient pas.
    D'après le mathématicien et philosophe anglais William Clifford (1845-1879), rien de tout cela n'est vrai. Ainsi qu'il le défend à Londres en 1876 dans une conférence intitulée « L'éthique de la croyance », le déclin de la religion est au contraire l'occasion de rendre l'humanité moralement meilleure. Plus encore : il n'est plus possible de croire sans immoralité.
    Son texte deviendra vite un classique ; en 1897, William James (1842-1910), philosophe et psychologue, entreprend de le réfuter. Dans « La volonté de croire », il veut légitimer les croyances les plus improuvables, du moment qu'elles répondent à nos besoins passionnels, tel celui « que le monde soit religieux ».
    Historiquement, la réponse de James emporta la conviction de nombreux lecteurs dans sa tentative de concilier science et religion. Mais philosophiquement, il se pourrait bien que Clifford ait eu raison et que son éthique de la croyance d'après laquelle « on a tort, partout, toujours et qui que l'on soit, de croire sur la base d'éléments de preuve insuffisants » s'avère une boussole pour quiconque n'a pas renoncé à « se servir de son entendement ».



  • Dans cet ouvrage, l'auteur nous partage sa même passion pour Jésus-Christ et pour les hommes de toutes conditions, croyants ou non, qu'il rencontre dans son ministère. Par sa parole libre, audacieuse, profonde, il encourage les chrétiens à « sortir de leurs sacristies » pour être de véritables témoins dans leur vie quotidienne. À tous, il donne un message plein d'espérance : Dieu nous aime jusque dans nos blessures et notre péché ; c'est là qu'il nous attend, afin de nous faire revivre et de nous remplir de sa joie. Pour cela, Dieu a besoin de nous. Accepterons-nous d'avoir besoin de lui ?

  • Dieu et la danse. Deux réalités qui, depuis l'enfance, habitent le coeur de Franck Legros. À 17 ans, il devient danseur professionnel,jusqu'au jour où sa vie bascule. Après une répétition à l'opéra de Düsseldorf, le jeune Franck prend subitement conscience que son bonheur ne peut venir que de Dieu seul, et décide de devenir prêtre. Dans ce livre, l'auteur revient sur son itinéraire hors du commun et nouspartage sa joie d'être prêtre en paroisse et auprès des jeunes. Avec cette liberté propre aux artistes, il nous livre aussi ses convictions, ses déceptions, ses attentes vis-à-vis de cette Église qu'il aime et à qui il a
    consacré sa vie. Un témoignage original et plein d'enthousiasme, qui bouscule nos habitudes et nous fait contempler les merveilles que Dieu fait aujourd'hui.

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.

    Cette édition comporte en sus la conférence donnée par l'auteur à la Sorbonne, le 29 mars 1883,intitulée L'islamisme et la science.
    Cet essai philosophique d'Ernest Renan, publié en 1851 dans le Revue des deux Mondes, analyse les sources de l'islam et la vie de son prophète Mahomet.
    Lecture utile à contextualiser dans l'époque en raison des débats toujours enflammés sur cette religion.

  • D'Agar, la mère des Arabes qui n'est présente dans le corpus arabo-musulman que comme figure d'esclave, à Khadija, l'épouse du prophète que les hagiographes ont dépouillée de toute sexualité ; d'Aïsha, décrite comme l'aimée de l'Aimé de Dieu mais qui se révèle une enfant violentée et un nourrisson savant, à Zaïnab, qui bouleversera le destin de la filiation en Islam et dont l'entrée dans le foyer du prophète sera marquée par la Révélation du verset sur le voile ; de l'inconsolable Hind, qui entaille avec cruauté le foie de l'oncle de Muhammad, à Fâtima, qui réclama l'héritage pour retrouver sa place de fille, elle qui était la mère de son père. Ces figures de femmes - maltraitée, mélancolique, cruelle, fatale - disent le lien complexe de l'Islam à l'inquiétante étrangeté du sexe féminin. Ces femmes et d'autres lèvent le voile sur les soubassements pulsionnels de la fondation islamique. Ce livre explore cette question, la façon dont elle se présente dans le Texte (le Coran) et dans les textes. C'est inviter à une plongée dans les profondeurs effrayantes de la culture et du Texte, au-delà du charme de la belle surface.

  • Maïmonide (Cordoue 1138 - Fostat 1204) fait partie de ces rares penseurs du Moyen Âge à avoir franchi les siècles en laissant une oeuvre encore très actuelle. Les écrits médicaux de ce philosophe, talmudiste et médecin, puisent dans les sagesses juives, grecques et arabes. Son sens de l'observation, son intérêt pour la clinique, son besoin permanent d'associer expérience pratique et savoir théorique, sa vision de la prévention font de ce grand médecin l'un des précurseurs de la médecine moderne. Il a compilé toute la jurisprudence talmudique, étudié les grands textes de la médecine arabe et grecque, et a passé sa vie à essayer de concilier la pensée d'Aristote avec celle du judaïsme.
    Ariel Toledano nous propose une biographie intellectuelle et médicale de Maïmonide et nous immerge au sein de ses dix traités médicaux qui reflètent son éthique du soin : une philosophie qui vise à placer l'humain et sa santé dans une unité associant le corps et l'esprit.
    À l'heure du 880e anniversaire de la naissance de Maïmonide, cet ouvrage rappelle l'étendue de sa contribution scientifique, la modernité et la part universelle de son oeuvre.

  • Réparer, tel est le fil rouge de cet ouvrage : Soigner les corps, apaiser les souffrances d'autrui, redonner espoir. Mais cette vocation du médecin ne s'inscrit-elle pas dans une perspective plus vaste ? Espérer n'est pas une simple consolation, c'est une réparation du présent. Une réparation d'un monde imparfait.
    À partir de son vécu de soignant et de sa grande connaissance des textes de la sagesse juive, Ariel Toledano nous invite à une réflexion sur le sens de l'existence, le temps, notre rapport à l'autre mais aussi sur ces ambitions individuelles et collectives qui nous incitent à nous dépasser, à trouver en nous la force d'affronter les épreuves de la vie. Un voyage initiatique à travers 8 portes qui sont autant d'entrées pour percevoir la vie autrement : sauver le monde par le langage, choisir la vie, l'éveil de soi, l'appel de la nature, se renouveler...
    Ce livre nous encourage à apprécier chaque instant du quotidien, écouter son corps, ses émotions, étudier pour se dépasser, combattre la tristesse, savoir transformer une influence négative en une source d'événements positifs... et toujours espérer.
    Un ouvrage passionnant et profondément humaniste, véritable hymne à la vie.
    « Si tu crois que l'on peut détruire, crois aussi que l'on peut réparer. »
    Rabbi Nahman de Braslav.

  • L´histoire du Rite français se superpose en grande partie à celle de la maçonnique française, terriblement marquée par l´histoire politique, sociale et religieuse du pays, ayant connu mille aventures et destins plus ou moins contrariés. Fortement inspiré d´Anderson, officiellement fixé entre 1784 et 1786, le Rite français transmet - même s´il a su évoluer au fil des siècles - la plus ancienne tradition maçonnique spéculative. Et s´il est essentiellement identifié au Grand Orient de France, il ne saurait s´y réduire.

    Aujourd´hui, ce sont des dizaines de milliers de Frères et de Soeurs qui appartiennent en France à des loges ou des chapitres du Rite français. En retraçant l´histoire de ce rite, cet ouvrage éclaire ce que peut signifier, au-delà de la variété de leurs conceptions maçonniques et de la diversité des rituels pratiqués, leur commune appartenance au Rite français.

  • Notre Père

    Frère John

    Ce livre est né d´une série d´introductions bibliques, données pendant les rencontres intercontinentales de jeunes à Taizé.
    Il tente d´approfondir le mystère du Notre Père en creusant l´une après l´autre toutes les phrases de cette prière de Jésus. On y découvre sous des apparences ordinaires, sous des expressions d´origines juive et biblique, quelque chose d´unique, comme une plongée dans la vie intime de Dieu.
    Une prière dans laquelle nous n´aurons jamais fini de puiser des trésors d´Évangile. Une prière capable d´alimenter, pendant toute la vie, un pèlerinage de confiance sur la terre.
    Cette nouvelle édition comporte un chapitre supplémentaire sur la doxologie « Car c´est à toi qu´appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire... »

  • Le Rite, en franc-maçonnerie, désigne tout à la fois un certain esprit, un certain vocabulaire mis en oeuvre dans l´exécution rituelle, mais aussi l´échelle et la nature spécifique des grades qui composent un système maçonnique donné.
    Cet ouvrage nous invite à comprendre l´originalité d´une maçonnerie aujourd´hui très vivante en France, celle du Rite Écossais Rectifié. Maçonnerie de forte inspiration chrétienne mais sans dogmatisme, le Rite Écossais Rectifié, qui a été fixé entre 1778 et 1782, a largement réinterprété le symbolisme maçonnique classique en insistant sur la perspective spirituelle qui désigne à tout initié l´objectif de sa propre réconciliation avec sa « vraie » nature, avec la « vraie lumière ».


  • Collection Darkness et cinéma. Volume 3. Politique et religion.


    Le cinéma est politique (Christophe Triollet) // Le contrôle du cinéma organisé par L'Etat français (Christophe Triollet) // Montrer la censure (Franck Lubet) // Pouvoir de l'image, image du pouvoir (Eric Peretti) // La Première Guerre mondiale sous les feux de la censure cinématographique (Albert Montagne) // Le contrôle politique du cinéma (Christophe Triollet) // Godard et la censure (Anabel Dutrop) // L'après 1962, 10 d évocation de la guerre d'Algérie, du petit au grand écran (Laurent Garreau) // La Vie est un choix, note de lecture (Sébastien Lecocq) // L'Ordre et la morale (Christophe Triollet) // Dieu, les hommes et le cinéma (Christophe Triollet) // La Religieuse de Rivette (Laurent Garreau) // Mises en scène sacrilèges au cinéma et leurs scandales et censures (Albert Montagne) // Mais ne nous délivrez pas du mal, teenage lust (Alan Deprez) // Censures cinématographiques au pays des chats persans (Albert Montagne) // Dictature, économie et cinéma chinois, une censure pas comme les autres (Jean-Baptiste Guégan) // Raspoutine, la princesse et la MGM ou comment Irving Thalberg fit perdre un million de dollars à Louis B. Mayer (Chloé Delaporte) // Pré-code : le miroir aux alouettes. Faux-semblants et idées reçues sur le cinéma hollywoodien des années 1930-1934 (Benjamin Campion) // Censorship in America (Christophe Triollet) // La télévision américaine sous surveillance (Benjamin Campion) // Brèves censoriales, politique et religion

  • En ce jour de Yom-Kippour, toute la communauté juive de Strasbourg est rassemblée à la grande synagogue. Mais Shimon Lévy, le 'hazàn, le tout nouveau chantre à la voix magnifique, n'est pas là. Et pour cause : il a été poignardé juste avant la célébration.
    C'est Adrien Blum, le vice-président de la communauté, qui guide à la synagogue le commissaire Jean-Pierre Schweitzer, chargé de l'enquête. Les deux hommes vont rapidement sympathiser.

    Fais ta prière, Shimon Lévy est un polar plein d'humour et de rebondissements, qui nous entraîne à la suite du commissaire Schweitzer dans une année de rites, de fêtes et de vie de la communauté juive de Strasbourg.

  • La vie religieuse est globalement bien connue. Il n'en va pas nécessairement de même de la « vie consacrée par la profession des conseils évangéliques », expression récente. Dans ces pages limpides, le père Benoît Malvaux, jésuite, aborde successivement son présent, son passé et son avenir. Son présent, pour mettre en évidence en quoi elle consiste et ses diverses formes ; son passé, en retraçant à grands traits son apparition et son développement dans l'histoire ; et son avenir, en évoquant quelques questions à propos de l'évolution future de cet état de vie.

  • Shoah de Claude Lanzmann est aujourd'hui considéré comme une référence. Le film a en grande partie défini la manière dont est traité et représenté le génocide des juifs, au point d'imposer l'usage du terme «shoah» dans la langue courante.
    Pendant des années, il a été quelque peu difficile de contenir l'émotion que procure le film, et de tenter une approche distanciée, voire parfois critique. Dans les années 2000, un événement va notablement modifier la situation : la mise à disposition des rushs de Shoah au Musée Mémorial de l'Holocauste (Washington), c'est-à-dire de toutes les images non retenues dans la version finale du film, ainsi que les transcriptions et résumés annotés des entretiens. Il devenait ainsi possible de se confronter au film de l'intérieur.
    Fabrication du film et choix au montage, modes de diffusion, appropriations successives dans les médias et par les intellectuels, ou encore influence du projet sur le travail d'autres réalisateurs, l'étude de Shoah permet de mieux comprendre comment le film est devenu un monument.
    Sans prendre le film comme un mythe qu'il faudrait déconstruire, mais en révélant la dynamique des places qu'occupent le réalisateur et ses équipes, ainsi que les protagonistes et les spectateurs, Rémy Besson, historien et spécialiste des cultures visuelles, retrace ici la genèse de Shoah.


  • Qu'en est-il des connaissances médicales dans le Talmud ?

    Quelle influence ont eu les médecins grecs ou romains sur ceux de l'époque talmudique ? Comment ce savoir médical - retranscrit entre l'an 200 et 500 après J.-C. - pourrait-il être précurseur des sciences modernes ?
    Pour répondre à ces questions, Ariel Toledano nous entraîne dans une plongée au coeur de cet océan de connaissances qu'est le Talmud, véritable encyclopédie des traditions du peuple juif, où le médecin est un des acteurs de la société juive de l'époque.
    Anatomie, règles d'hygiène et de nutrition, sexualité, grossesse, naissance, maladies, traitements... les sages du Talmud nous instruisent sur chacun de ces aspects. Bien des fois, leurs observations et leurs conseils nous saisissent par leur intuition, leur justesse et leur modernité.
    Étudier les maladies en fonction de l'atteinte de tel ou tel organe, c'est exactement l'objet de la médecine moderne. Ainsi, le but religieux que poursuivaient les rabbins du Talmud les a guidés sur le chemin des sciences modernes et de la médecine d'aujourd'hui. Une formidable aventure médicale, intellectuelle et humaine que ce livre propose d'explorer.

  • Les fanatiques de tous bords ne peuvent supporter d'entendre parler de l'existence de Dieu comme d'un problème. La difficulté de discuter une telle question sereinement tient à ce qu'elle suscite des conflits de valeurs. Elle est loin d'être la seule dans ce cas : il en va de même, notamment, des soucis de vérité et de justice, de l'enseignement de la morale, comme des rapports que peuvent entretenir le droit et les révolutions. Docteur en droit et docteur en sciences sociales, Lucien François a enseigné la philosophie du droit et le droit du travail à l'Université de Liège. Parallèlement, il fut conseiller d'État puis juge à la Cour constitutionnelle. Son ouvrage principal est Le cap des Tempêtes, Essai de microscopie du droit (2e éd., préface de Pierre Mayer, Bruxelles-Paris, Bruylant-LGDJ, 2012).

empty