• Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l'État d'Israël, et Albert Einstein. L'objet de leur discussion : l'obtention de l'arme nucléaire par le jeune état juif et l'existence de Dieu.

    Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de Téhéran. Un manuscrit écrit de la main d'Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l'ordre mondial.

    Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l'Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne l'espéraient ses différents commanditaires. Il serait tout simplement la preuve scientifique de l'existence de Dieu.

    1 autre édition :

  • Deux mètres dix

    Jean Hatzfeld

    'Troisième tentative, Tatyana se reprend. Elle sort à une vitesse folle de sa courbe d'élan, mais au lieu de taper le sol du talon pour générer l'impulsion, elle l'effleure de la pointe, elle se laisse emporter dans les airs. Sa main et son bras s'élèvent en arabesque, le dos se cambre en un demi-cercle d'une élégance merveilleuse. Complices, les jambes virevoltent. Elle chute à la verticale sur la nuque, souple, termine en galipette plus qu'en roulade. Elle entend les clameurs avant d'ouvrir les yeux.'

    En pleine guerre froide, quatre athlètes s'entraînent pour les Jeux olympiques. Les rivalités entre les Américains, Sue et Randy, et les Soviétiques, Tatyana et Chabdan, sont teintées d'admiration et d'incompréhension réciproques. Des années plus tard, ils se retrouvent et lèvent le voile sur cette époque aussi sombre que lumineuse, qui cabossa ses héros.

  • L'association de l'écrivain Laurent Binet, amateur passionné, et du sportif Antoine Benneteau, ex-joueur professionnel, a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant pour ce Dictionnaire amoureux du Tennis.L'association de l'écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d'amateur passionné porté aussi bien sur l'analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance du milieu ainsi que sa science du jeu, et nous fait vivre de l'intérieur la vie du circuit professionnel.
    Ex-joueur professionnel, Antoine Benneteau est le frère et fut le coach de Julien Benneteau, ancien 25e joueur mondial et aujourd'hui capitaine de l'équipe de Fedcup (vainqueur de l'édition 2019). C'est lui qui a contacté Laurent Binet pour lui proposer ce projet de dictionnaire, après avoir lu la Septième fonction du langage (où l'une des scènes se déroule lors de la finale de Roland-Garros 1981). Laurent Binet avait, quant à lui, déjà couvert Roland Garros en 2016 pour le journal
    L'Equipe.

  • L'histoire vraie du combat d'une championne violée par son entraîneur. " Vous étiez mon entraîneur. Je venais d'avoir quinze ans. Et vous m'avez violée. Il aura fallu trente ans pour que ma colère cachée se transforme enfin en cri public. Vous avez détruit ma vie, Monsieur O., pendant que vous meniez tranquillement la vôtre. Aujourd'hui, je veux balayer ma honte, la faire changer de camp. Mais je veux aussi dénoncer le monde sportif qui vous a protégé, et vous protège encore à l'heure où j'écris ces lignes. Quand j'ai voulu parler, à plusieurs reprises, je n'ai pas pu le faire. Aujourd'hui, avec ce livre, je sors de ce silence assassin. Et j'appelle toutes les victimes à en faire autant. "

  • De l'Angleterre à la Palestine, de l'Allemagne au Mexique, du Brésil à l'Égypte, de la France à l'Afrique du Sud, ce livre raconte une autre histoire du ballon rond, depuis ses origines jusqu'à nos jours.
    Le football ne se résume pas au foot-business : depuis plus d'un siècle, il a été un puissant instrument d'émancipation pour les ouvriers, les femmes, les militants anticolonialistes, les jeunes des quartiers populaires et les protestataires du monde entier. L'auteur retrace le destin de celles et ceux qui, pratiquant ce sport populaire au quotidien, en professionnels ou en amateurs, ont trop longtemps été éclipsés par les équipes stars et les légendes dorées. Prenant à contre-pied les clichés sur les supporters de foot, il raconte aussi l'étonnante histoire des contre-cultures footballistiques nées après la Seconde Guerre mondiale, des hooligans anglais jusqu'aux ultras qui ont joué un rôle central dans les printemps arabes de 2011 ou plus récemment dans le soulèvement du peuple algérien.
    En proposant une histoire " par en bas ", en s'attachant à donner la parole à tous les protagonistes de cette épopée, Mickaël Correia rappelle que le football peut être aussi généreux que subversif.

  • La saga des Ecrins Nouv.

    Vaste comme cinq fois le Mont-Blanc, le massif des Écrins est le plus sauvage des Alpes, protégé par son statut de parc national depuis 1973. François Labande vous emmène à sa découverte, sur la trace des alpinistes pionniers qui l'ont exploré depuis deux siècles.
    Les Écrins sont un Himalaya au coeur des Alpes, le dernier espace de "
    wilderness ", où alpinistes et randonneurs peuvent mettre leur pas dans ceux des pionniers. C'est l'histoire de ces pionniers que raconte François Labande, une histoire qui débute par l'ascension du premier grand sommet du massif, le Pelvoux, en 1828, puis épouse l'évolution de l'alpinisme. De cimes vierges en faces redoutables, en été puis en hiver ou en solitaire, l'auteur survole des sommets aux noms glaçants et attirants : Meije, Olan, Doigt de Dieu... Ailefroide.

  • Depuis toujours, Milane a un rêve : elle veut devenir chevalière ! Pour ça, elle a déjà l'épée que son père avait fabriquée, croyant dur comme fer qu'il aurait un fils. Mais pour le reste, c'est compliqué... Elle est petite, potelée, pas très sûre d'elle et ne semble pas réunir toutes les qualités pour intégrer l'école de chevalerie, réservée surtout aux garçons ! Heureusement, Milane est terriblement obstinée : ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle Tête-de-Mule ! De la maison à l'école, obstacle après obstacle, celle qu'on ne remarquait pas va bousculer les traditions.

  • Foot : la machine à broyer Nouv.

    Foot : la machine à broyer

    Eric Champel

    • Solar
    • 11 Février 2021

    Une enquête sans concession au coeur du football français. Éric Champel, le journaliste qui a révélé le Qatargate, met au jour toutes les dérives du sport business qui transforment en cauchemard le rêve de milliers de jeunes.
    À travers le récit des jeunes années des anciens coéquipiers ou adversaires de Mbappé dont la carrière s'est arrêtée en chemin, du portrait d'agents sans scrupule, de présidents de clubs champions du trading joueurs, Éric Champel mène une enquête sans précédent sur le football français au XXIe siècle. Le foot, c'est aujourd'hui une machine à rêve qui broie sans pitié les destins de 50 000 jeunes chaque année.
    Le journaliste à l'origine des révélations sur le Qatargate a remonté les filières des mafias qui infiltre ce sport où l'argent coule à flot, où la violence ordinaire déborde dans les centres de formation, où la santé même des apprentis footballeurs est mise en danger.
    Un récit implacable illustré par de nombreux témoins qui osent enfin parler à découvert de la face cachée du foot.

  • Il y aura 60 ans, l'été 2021... Le récit poignant de la tragédie du Frêney ou la lutte pour la survie d'un groupe d'alpinistes soudés parmi lesquels l'Italien Walter Bonatti et le Français Pierre Mazeaud.
    Au milieu de l'été 1961, sept jeunes alpinistes ambitieux unissent leurs forces pour s'attaquer au dernier problème du moment : le pilier central du Frêney, dans la paroi sud du mont Blanc.
    Un orage dantesque les frappe alors qu'ils sont tout près du but. C'est le premier acte du drame, que Virginie Troussier reconstitue jour après jour, au plus près des corps et des âmes de ces hommes qui luttent désormais pour survivre.
    En couverture : Pierre Mazeaud et ses trois compagnons bientôt disparus, la veille du départ pour le pilier du Frêney.

  • Toujours y croire

    Olivier Giroud

    • Plon
    • 17 Septembre 2020

    Confessions d'un footballeur.

    " Je me suis construit dans l'adversité. J'ai passé ma carrière à prouver. Que je méritais ma place. Que j'étais légitime à mon poste ou dans une équipe. J'ai parfois eu le sentiment que la vie était injuste, mais je n'ai jamais renoncé. "
    La vie d'Olivier Giroud n'est pas un long fleuve tranquille. Aujourd'hui troisième meilleur buteur de l'Équipe de France, derrière Michel Platini et Thierry Henry, l'attaquant est tour à tour porté aux nues puis critiqué par la presse. Passionné de ballon rond depuis petit, le gamin de Froges, prêt à tous les sacrifices, s'est acharné à croire en ses ambitions. Et il a réussi. Son éducation fondée sur le travail, le respect et l'humilité, sa force de caractère et sa foi inébranlable en Jésus l'ont mené au sommet. À trente-quatre ans, il a toujours faim de victoires et de titres.
    Habituellement si discret, Olivier Giroud se confie sans fard : son enfance, l'argent, la notoriété, les coups durs, sa famille, sa rivalité supposée avec Benzema, les attaques dont il est la cible...


  • Le monde à la lettre, par Olivier de Kersauson.

    Tour à tour poète, critique, humoriste, moraliste, il passe au crible notre époque et ses moeurs, son enfance, ses désirs et ses rêves, en essayiste et en conteur. Ses propos inédits sur un monde disparu forment ensemble un portrait et dessinent la philosophie d'un aventurier, libre dans tous les sens du terme.

  • Pour protéger le sport, et ceux qui le font, et continuer à rêver, les yeux bien ouverts, c'est cette histoire-là, celle de la face cachée du sport, que ce livre va raconter.Trois marches. Et la dernière, la plus haute, que l'on grimpe dans la lumière. L'or dans les mains, la victoire, les acclamations, l'éclat des flashs, les caméras, la joie et la fête. L'apprentissage des valeurs et des règles. Cet idéal fraternel et solidaire. L'idée du partage. Des rencontres. On serait tous ensemble, sans condition de naissance, d'origine, de sexe ou de richesse, à se serrer les coudes dans l'effort, le dépassement de soi, à s'apprendre, apprendre l'autre, en faisant équipe.
    Mais, à l'ombre des podiums, l'image est en fait écornée. Celle que l'on ne montre pas, que l'on ne dit pas a de quoi inquiéter. Les dérives de la société sont entrées dans cet univers, masquées par les victoires, la fête, le partage et le respect des règles et de l'adversaire. Certains préfèrent les taire, ne rien voir - " on règle ça entre nous " - pour ne pas abîmer l'image d'Epinal, continuer de faire rêver et rêver aussi que le sport serait épargné par les déviances de la société. Ceux, trop rares, qui osent briser la loi du silence, du déni, sont - à quelques rares exceptions - marginalisés, décrédibilisés. Alors la peur s'installe et les victimes se taisent. Un silence, comme nous l'avons vu dans l'omerta sur les abus sexuels du patinage qui abime bien plus le sport qu'il ne le protège.
    Sexisme. Violence sexuelle. Homophobie. Racisme. Violence des supporters. Communautarisme. Prosélytisme. Radicalisation. Manipulation. Voici l'histoire des uns, le courage des autres, les politiques en vigueur, ce que l'on fait, ce que l'on ne fait pas, ce qu'il reste à faire. Pour protéger le sport, et ceux qui le font, et continuer à rêver, les yeux bien ouverts, c'est cette histoire-là, celle de la face cachée du sport, que ce livre va raconter

  • Le volcanique ex-président du RC Toulon dévoile tous les secrets du rugby pro et les travers d'un monde qui l'a déçu.
    En 2006, déjà partenaire du RC Toulon, Mourad Boudjellal acquiert la majorité des parts du club varois et mène le club à des sommets jamais atteints (trois titres de champion d'Europe en 2013, 2014 et 2015, et un titre de champion de France en 2014).
    En 2019, il revend le club pour lui permettre, pense-t-il, de se développer, tout en conservant la présidence. Erreur, il se voit rapidement mis sur la touche. Écoeuré par les méthodes de ce milieu, il décide dans ce livre coup de poing de dénoncer les pratiques déviantes du rugby professionnel.
    " Maintenant, on va pouvoir écrire la véritable histoire du RCT "., lance-t-il. Il revient sur l'échec à Toulon du nouveau sélectionneur du XV de France (Fabien Galthié), sur ses transferts les plus retentissants telle la venue de l'actuel champion du monde sud-africain Eben Etzebeth, sur la façon dont il a contourné pendant dix ans le salary cap en étant " malin et inventif " avec notamment un étonnant système de primes.
    Autres chapitres : les coulisses de ses auditions à la commission de discipline (" c'était Groland ! "), la face cachée peu glorieuse des dirigeants des clubs professionnels et des instances, son envie de prendre la tête (et son plan pour la ravir) de la Ligue professionnelle de rugby avant de miser sur le football, ses idées pour améliorer l'exposition médiatique et la surface financière du rugby (comme la création d'une Coupe du Monde des clubs). Il n'élude rien, sa complicité avec Bernard Laporte comme les lettres d'insultes qu'il reçoit au club évoquant sa religion ou son engagement citoyen.
    L'auteur :
    Entrepreneur à succès, Mourad Boudjellal a été éditeur (Soleil) avant de racheter le RC Toulon en 2006 alors en Pro D2. Très populaire en raison de son franc parler, il est l'auteur de deux livres (
    Ma mauvaise réputation et
    Un président devrait dire ça plus souvent).
    Â

  • Après un accident de moto et une semaine de coma, Sylvie se réveille paraplégique. Le médecin lui annonce qu'elle ne marchera plus, elle répond : j'irai au mont Blanc. Un livre sur la résilience et un immense souffle de vie.
    Patiente, moi ? Jamais ! Pas question de me couler dans la peau d'une malade à vie, handicapée condamnée à la chaise roulante. Patiente, je ne l'ai jamais été, je ne le serai jamais. Impatiente, oui ! Quand je me réveille d'une semaine de coma après un grave accident de moto, le médecin m'annonce que je suis paraplégique et que je ne remarcherai plus. Je n'hésite pas un instant :
    je ne croirai pas les médecins. Je marcherai et je retournerai là-haut, jusqu'au sommet du mont Blanc.
    J'ai voulu témoigner. Pour les proches qui m'ont aidée, qui ont cru en moi, pour les moins proches que ma volonté et mon optimisme ont impressionné. Impatiente est mon premier livre.

  • Petits désastres Nouv.

    Petits désastres

    Sam Beaugey

    Surdoué de la montagne, grimpeur hors pair, rigolard et provocateur, Sam Beaugey est du genre à relever tous les défis. Alors il a choisi le plus difficile. Il se rend dans le Yosemite, en Californie, et tente, sans jamais y parvenir, de gravir le plus fameux des big walls : El Capitan.
    Un alpiniste part chercher un sens (forcément vertical) à sa vie dans les parois du Yosemite, en Californie. Inlassablement, il tente de gravir le fameux El Capitan, et toujours il s'y casse les dents.
    Petits désastres est le récit de cette quête quichotesque et cocasse, ponctuée d'envolées solitaires jubilatoires, de rencontres improbables et de toutes sortes de pannes : de réveil, de couple ou de voiture...


  • Une aventure totalement inédite qui interroge les capacités d'adaptation humaine.

    D'août 2016 à fin février 2017, Christian Clot a parcouru en solitaire les quatre milieux les plus extrêmes de la planète. Trente jours pour chaque expédition avec quinze jours entre chacune d'elles. Du désert du Dasht-e Lut, en Iran, aux monts de Verkhoïansk, en Iakoutie, des canaux marins de la Patagonie à la forêt tropicale du Brésil, il est passé de + 60 à - 60 °C et de 2 à 100 % d'humidité, dans des conditions particulièrement hostiles. Une aventure jamais réalisée auparavant, pour étudier, grâce à de nombreux protocoles scientifiques, les capacités d'adaptation humaine.
    Aux côtés de Christian Clot, nous pénétrons dans des territoires aussi absolus que splendides, en quête de réponses aux questions qui rythment ses pas : comment réagissons-nous face à des situations qui nous dépassent, lorsque les doutes, les peurs, les incertitudes prennent le dessus ? quelles solutions trouvons-nous lorsque nous nous sentons incapables d'agir face à l'ampleur des difficultés, de la tâche à accomplir ?

  • Mes 10 commandements

    Kevin Mayer

    • Solar
    • 15 Octobre 2020

    La première autobiographie du recordman du monde du décathlon, l'un des trois sportifs préférés des Français.
    En 2018, Kevin Mayer battait l'un des record mythiques de l'athlétisme. Avec 9126 points, il bat le record du monde détenu par Ashton Eaton. Il devient le premier homme à dépasser les 9100 points dans le sport roi de l'athlétisme, celui des surhommes qui accomplissent dix travaux d'Hercule en s'alignant pendant deux jours sur des courses, des sauts et des lancers.
    Le décathlon est une discipline si éprouvante que les athlètes n'en accomplissent qu'un seul par an, lors des championnats du monde ou des JO.
    Champion d'Europe, champion du monde, Kevin Mayer n'a plus que le titre olympique à décrocher après sa médaille d'argent à Rio en 2016 pour atteindre le sommet de son art.
    Mais c'est aussi un homme engagé en faveur de l'environnement, musicien à ses heures, il met la même abnégation dans tout ce qu'il entreprend que celle qui le pousse à devenir le plus grand athlète de l'histoire de son sport.

  • Le règne des affranchis

    Claude Onesta

    " C'était donc ça, mon rêve ? Cette parenthèse d'absolu qui scande, une fois par an, notre aventure. Championnats d'Europe, du monde, jeux Olympiques... Y penser onze mois sur douze. Attendre. Jouer des centaines de matchs dans ma tête. Attendre. Et, soudain, c'est l'heure. On ne peut plus reculer. On va marcher ensemble, d'un même pas, droit devant. Pour la gloire ou l'échafaud. Huit, dix, douze matchs en deux semaines. Le temps qui s'accélère, le coeur qui cogne, les éclats de voix, les éclats de rire, les nuits trop courtes, la sueur, la chance, les coups, la fête, l'injustice, la rage, et au bout, tout au bout, l'éternité ou la petite mort. Quel voyage, mes amis ! Est-il possible de ressentir en si peu de temps tout ce qu'un homme éprouve dans une vie ? "

  • La haute altitude, c'est hallucinant ! Les histoires les plus folles de ceux qui en sont revenus. De Jean Troillet à Adam Bielecki en passant par Elisabeth Revol et bien d'autres, Thomas Vennin convoque la science et les témoins pour un voyage dans ces délires haut perchés.
    Comment Stephen Venables peut-il descendre de l'Everest avec un vieillard qui glisse sur son violoncelle ? Pourquoi Carlos Carsolio, adepte de la " réalité étendue ", se met-il à courir à demi-nu dans la neige par moins 20 °c ? Élisabeth Revol rêve-t-elle quand elle échange sa chaussure contre une tasse de thé, une nuit d'hiver au Nanga Parbat ? Thomas Vennin relie le fil des plus étonnantes histoires d'hallucinations vécues en montagne. Convoquant la science et les témoins, il dresse la première géographie complète de ce paysage mental méconnu.
    "Le bout du rouleau est un endroit prodigieux. C'est le seul endroit au monde, avec celui des rêves, où la réalité se mélange à l'imaginaire. Un endroit de rêve, en somme."
    Thomas Vennin est chroniqueur himalayen pour
    Montagnes Magazine. Il est également l'auteur de
    La Dent du Piment (2019).

  • Bleu à l'âme Nouv.

    L'annonce de son décès brutal a provoqué une onde de choc dans le milieu du rugby, chez les amoureux du sport et jusqu'aux dirigeants politiques du pays.Au cours de l'année 2020, durement touché par l'échec de son projet pour le club de Béziers, Christophe Dominici a vu réapparaître ses vieux démons, ceux qui l'avaient déjà jeté dans le fond de la dépression en 2000. Le 24 novembre, en fin de matinée, sa vie s'est tragiquement arrêtée après une chute de dix mètres dans le parc de Saint-Cloud. Cette nouvelle édition de son autobiographie écrite en 2007 nous aide à mieux comprendre le destin brisé du rugbyman au gabarit de poche et à l'énergie sans limite. Elle est aussi un bouleversant hommage à l'homme et au joueur d'exception. Dans une longue " lettre " à son fils, Jean Dominici raconte
    son Christophe, avec émotion et pudeur. Loretta, sa compagne et la mère de ses deux filles, nous ouvre les pages de leur album photo. Ses compagnons du rugby - Yann Delaigue, Fabien Galthié, Max Guazzini, Bernard Laporte -, témoignent de leur admiration et de leur affection, de tout ce que Christophe Dominici leur a apporté. Tous nous invitent, avec beaucoup de générosité, dans l'intimité familiale et amicale d'un très grand champion.

    1 autre édition :

  • Cher football français

    Daniel Riolo

    Fédération, Ligue, présidents, joueurs... Daniel Riolo a beaucoup de choses à dire au football français. Et quelques comptes à régler. Il le fait au vitriol, en enchaînant les punchlines et les tacles glissés, mais avec autant de tendresse que de talent, dans son livre le plus personnel.
    "Chaque semaine, la Ligue 1 se met une balle dans le pied. Ça ne suffit pas pour mourir. Mais ça peut pourrir, gangrener. C'est une mort à petit feu.
    On ne l'aime plus, mais on la suit encore. Un paradoxe. Combien de temps ça va tenir, on va tenir ? Pour l'instant, c'est une sorte de miracle permanent. Le mari cocu s'accroche. Il pense qu'elle va revenir. Qu'elle va changer. Chaque été, on part en vacances avec l'idée que ça va s'améliorer. Est-ce que ça peut être pire ?
    Le miracle reprend forme en août. Le mercato vend de l'espoir. On perd les meilleurs et on fantasme sur les nouveaux. Les entraîneurs affichent des ambitions nouvelles, les dirigeants confirment. En août, tout est toujours plus beau.
    Quand le bronzage disparaît, les premières journées d'automne, les premiers matches de Coupe d'Europe renversent tout. Pas de doute, on est toujours aussi nul. Non seulement, on ne progresse pas, mais pire, on régresse. N'importe quelle équipe du trou du cul de l'Europe peut battre une équipe de L1. Ça n'empêche pas nos présidents de pleurer sur le manque de moyens financiers qui serait la cause des déboires européens. L'excuse ne marche plus, sauf sur les simples d'esprit. Dans leur communication, nos dirigeants ont décidé que la L1 faisait partie des cinq grands championnats européens. Une belle invention. On a créé un club dont on serait membre. La classe !
    Combien de temps ça va tenir ? La L1, c'est un mix de Lourdes et Lisieux. Les audiences restent stables. Les affluences aux stades aussi. On sait qu'on est cocu, mais on est habitué, alors ça fait moins mal. On paye sa place au stade, son abonnement télé. Souffrir a un coût. On est cocu et sado maso !
    Oui, on paye pour voir ce spectacle affligeant. Ces erreurs techniques à la pelle. Ces bourrins qui n'ont de joueurs de foot que le salaire. Mais ce qui désespère le plus, c'est le manque de motivation général. Le "j'men foutisme" global, la passion inexistante.
    Le plus gros miracle, c'est le milliard ! MediaPro a claqué un milliard pour notre L1. Eu égard à ce que la L1 propose, c'est comme acheter une Fiat au prix d'une Ferrari. La L1 s'est maquillé comme une voiture volée et MediaPro a sorti le chéquier ! Le boss de la LFP, le concessionnaire de notre L1, peut être élu commercial de la décennie ! A côté, le "casse du Palm Beach", c'est un vol de sac à main."

  • Un roman à clé qui dit tout du football actuel et de son avenir. Préface d'Arsène Wenger.
    C'est l'hsitoire d'un jeune garçon qu'on juge trop faible physiquement pour faire du football américain. Alors il se dirige vers le soccer et il y brille. Mais autour de lui il y a une lutte féroce entre la NFL, la puissante ligue de foot US, et la Fifa qui se battent pour la suprématie de leur sport dans le pays...
    Un thriller dans lequel on retrouve beaucoup d'histoires vécues de notre football, avec ses petits secrets, ses petits arrangements, ses petites phrases... Il faut savoir que 50 % des dialogues sont vrais. "Il y a beaucoup de petites histoires entendues dans les coulisses de Téléfoot, dit Christian Jeanpierre. C'est un roman journalistique, teinté de mon métier. Tous mes personnages sont aussi inspirés de personnes côtoyées durant ma carrière. On retrouve des proches comme Arsène Wenger, Didier Deschamps ou encore Kylian Mbappé. Mais je me suis aussi inspiré de types malveillants rencontrés et qui sont des enflures notoires. "
    Un roman d'anticipation, nourri aux meilleures sources, sur l'avenir proche du football.

  • Autopsie

    ,

    "Sans Adil, on ne gagne pas la Coupe du monde". Paul PogbaQui suis-je ?Quand je lis les journaux, je n'ai pas envie de me connaître. Je
    suis devenu un fait divers dans les tabloïds. Un people
    immonde, un délit de plutôt belle gueule, un " ça ne m'étonne
    pas de lui ". Je n'ai plus de palmarès, plus de statistiques
    élogieuses, aucune offre juteuse pendant un mercato d'été, je
    n'ai plus que des conquêtes qui exposent avec obscénité notre
    vie intime sur Instagram.
    Qui suis-je ?Aujourd'hui, les compliments ont disparu : " monstre, menteur,
    violent, pervers narcissique, sociopathe, harceleur... "
    Mon sourire en bandoulière ne me suffit plus. Je suis montré du
    doigt, insulté, stigmatisé, effacé des personnes fréquentables,
    menacé de mort sur les réseaux sociaux, coupable et
    condamné.
    Qui suis-je ?Je suis fils, je suis frère, je suis non pratiquant, je suis sportif,
    je suis défenseur, j'étais international, je suis papa, je suis
    amoureux, je suis infidèle, je suis ambitieux, je suis drôle, je suis
    festif, je suis en colère, je suis une saloperie, je suis un sourire,
    je suis riche, je suis dépensier, je ne suis pas assez riche, je suis
    seul, je suis extra sportif, je suis excessif, je suis clean, je suis
    frimeur, je suis célibataire, je grossis, je picole, je sèche, je suis
    bipolaire, je suis numéro 34, je suis sur le banc, je ne suis plus
    sur aucune feuille de match, je suis Sans Club Fixe...
    Je répertorie dans mes souvenirs ce que j'ai mal fait. Je cherche.
    Il y a des trucs, forcément. Je suis en train de tout perdre.
    Jusqu'à présent, je n'avais jamais échoué. Peut-être parfois,
    mais c'était en loucedé. Là, c'est ma première sortie de route
    aux yeux de tous.
    Qui suis-je ?Et comment en suis-je arrivé là ?
    Pour la première fois, Adil Rami se raconte, se livre totalement
    dans son autobiographie écrite avec Géraldine Maillet.
    Autopsie est un livre de résilience, dans lequel le champion du
    monde se dévoile de façon touchante, poignante et sans
    concession.

empty