• Il y a des centaines de milliers d'années, des êtres intelligents, à nos yeux extraordinaires, « divins », intervinrent dans l'évolution des hominidés terrestres. Ils façonnèrent génétiquement l'humanité. Ils ont laissé des traces de leur toute-puissance et de leur savoir immense : ils inspirèrent notamment les mystérieux monolithes de Stonehenge en Angleterre.
    Ils conçurent, aux mêmes fins, ces cercles concentriques de pierres sur les hauteurs du Golan, en Israël. Point commun aux deux édifices : une connaissance inouïe en astronomie a présidé à leur conception. Ces êtres enseignèrent aux hommes à tourner leur regard vers le ciel. Ils nous léguèrent le « Code Cosmos », des secrets cosmiques que nous commençons à peine à retrouver.
    Voici enfin la traduction du VIe volume de l'oeuvre exceptionnelle de Zecharia Sitchin, le chercheur scientifique qui annonça dès 1976 l'existence d'une planète géante supplémentaire dans le système solaire, décrite dans les tablettes sumériennes vieilles de plus de 4 000 années. Un monde habité par les puissants créateurs de l'humanité, les Anunnaki.
    En 2016, deux astrophysiciens américains ont validé par le calcul la présence de cette planète... géante. Sans se douter un seul instant que les scribes d'avant la Bible en avaient déjà décrit le retour, tous les 3 600 ans.
    Si, sous peu, ces mêmes astrophysiciens affinent leurs calculs au point d'annoncer que la révolution de cette planète est effectivement de 3 600 ans, alors l'humanité sera confrontée au choc immense de la vérité qui l'attend. Mieux vaut faire partie des « initiés ».
    La Bible est-elle cryptée, comme l'ont affirmé ces dernières années des chercheurs à la mode qui se sont mis à découvrir, dans tous les sens, des noms, des événements, passés et à venir, « dissimulés » dans les textes bibliques ?
    Oui, la Bible hébraïque, composée en caractères hébreux, cache sans doute aucun, au moyen d'un codage complexe à plusieurs dimensions, des messages puissants, venus du ciel. Mais en aucun cas ces bribes de « noms » et ces « phrases » sans queue ni tête que n'importe quel texte est capable de produire par le simple jeu de clés de lecture arbitraires.
    Zecharia Sitchin ne joue pas les décodeurs improvisés pris au piège de leurs jeux de piste puérils. Au nom de sa découverte majeure, l'existence de cette planète géante que viennent de confirmer des astrophysiciens américains quarante ans après son premier livre, l'exégète « décode » à son tour, dès 1998, l'héritage des habitants de cette planète, Nibiru, dont nous parlent tous les textes de la Création : les Anunnaki ont légué aux humains qu'ils ont façonnés des secrets scientifiques, cosmiques et génétiques.
    L'ebook « Code Cosmos » a été écrit dans le seul langage immortel que l'homme commence à lire en se découvrant : son propre ADN.
    Et ce qu'il révèle devient « lisible » par tous.

  • Sommes-nous, en tant qu'êtres humains, le fruit d'une manipulation génétique, orchestrée il y a plus de 400 000 ans par les « dieux » qui vivent sur la « douzième planète » du système solaire, géante et excentrée, Nibiru ? « Reviendront-ils ? Et si oui, quand ? »
    Ce sont bien les deux questions - et leurs réponses - qu'attendaient depuis 27 ans les millions de lecteurs de Zecharia Sitchin de par le monde. « Ils », les Anunnaki. Les dieux créateurs de l'homme.
    Sitchin donne les ultimes réponses dans ce livre synthèse qui rassemble tout le savoir qu'il a accumulé depuis tant d'années, en journaliste et en scientifique. Il a voulu faire de La Fin des Temps le point d'orgue de sa quête dont l'establishment scientifique et les pouvoirs politiques ne veulent pas entendre parler.
    2012 ? 2060 ? 2090 ? Plus tard ? Jamais ? Tout être humain vit dans l'espoir ou la hantise de la « fin du monde », annoncée par les prophètes de la Bible et d'autres écrits initiatiques.
    Mais les prophéties ne parlent jamais de « fin du monde » : ces textes inspirés par Dieu ou cette entité au curieux pluriel, Elohim, à travers lequel Zecharia Sitchin, depuis soixante années de recherches dans les écrits anciens et sur le terrain, voit le passage des Anunnaki, nos procréateurs venus de la planète Nibiru, ces textes, donc, parlent de « fin des temps ». Concrétisés par le « retour ».

  • La 12e planète

    Zecharia Sitchin

    En 1976, paraît ce fracassant ouvrage que vous tenez entre les mains, premier d'une série de plus de quatorze livres : Zecharia Sitchin, en se fondant sur les écrits sumériens, vieux de plus 5 000 ans, tenus pour une simple mythologie, annonce l'existence d'une « 12e planète » (désormais confirmée par la science sous l'appellation d'attente de « planète X ») et conte l'histoire des « dieux » venus sur la Terre depuis ce monde tout proche !
    Il fallait donc absolument que reparaisse, dans une traduction nouvelle, cet ouvrage clé, la référence scientifique de ce qui se nomme désormais la « théorie des anciens astronautes ». Le livre où tout est analysé, calculé, pensé, démontré, illustré : il est impossible de nier, par des faits scientifiques tangibles, la plausibilité de cette thèse.
    L'humanité aura-t-elle bientôt rendez-vous avec ses « créateurs » ?
    En ce moment même, les astrophysiciens du monde entier scrutent l'espace à la recherche de la « planète X », cette planète géante supplémentaire du système solaire déterminée par le calcul de ses effets gravitationnels. Mieux : la nasa fait appel au grand public, à vous, à nous, pour la localiser ! (backyardsworlds.com).
    Il s'agit bien de la « 12e planète » annoncée dès 1976 par Zecharia Sitchin. Le chercheur américain, disparu en 2010, a démontré, avec toujours plus de précision, l'existence d'une telle planète géante, mais aussi la formidable vérité qui va se révéler un jour prochain : elle abrite une civilisation technologiquement très avancée !
    445 000 ans o Les Anunnaki/Nephilim arrivent sur la Terre en provenance de la 12e planète.
    300 000 ans o L'homme - le « travailleur primitif » - est généré par le dieu Enki et la déesse Ninhursag.
    38 000 ans o Le dieu Enlil, déçu par l'humain, veut son génocide.
    13 000 ans o Déluge. L'humanité est sauvée par le dieu Enki par l'intermédiaire de son serviteur Noé.
    Apparition des civilisations « octroyées » de Sumer, d'Égypte puis de la vallée de l'Indus.

  • LES ANUNNAKI PRÉPARENT LEUR RETOUR SUR TERRE
    Janet Sitchin, nièce de l'écrivain, organisatrice de ses explorations a rassemblé :
    o Des chapitres entiers soigneusement sélectionnés à travers l'ensemble des Chroniques terriennes que viennent enrichir des lettres, des articles et des conférences inédits.
    o Ses introductions pour chacun des chapitres où elle offre le contexte et les perspectives des travaux passionnants de Zecharia Sitchin, de quoi révéler l'homme derrière les théories.
    o Comment est né le tout premier livre, La 12e planète, les véritables influences des Anunnaki sur la civilisation sumérienne, l'explication de l'orbite de Nibiru qu'aucun astrophysicien n'a remise en cause, la préhistoire du continent américain, les origines extraterrestres de l'homme contemporain et bien d'autres révélations de l'oeuvre.
    o Et pourquoi Zecharia Sitchin en est arrivé à la conclusion que les ovnis d'aujourd'hui signent bien la présence tout près de nous de ces « dieux » anunnaki.
    Sitchin sillonna la planète pour recouper ses exceptionnelles intuitions. Si, bientôt, comme le préfigure le tout nouveau consensus scientifique autour de l'existence d'une planète supplémentaire géante dans le système solaire, les théories de cet érudit qu'était Zecharia Sitchin se révélaient fondées, alors le monde entier se précipitera sur ces ouvrages hors du commun, révélateurs de nos origines... et de notre avenir
    Les textes essentiels de Zecharia Sitchin
    Zecharia Sitchin, cet exégète hébraïsant, spécialiste de la Bible et des récits sumériens cunéiformes, a patiemment prouvé, fort d'une quinzaine de livres, que la véritable histoire de l'humanité avait été écrite il y a plus de 6 000 ans par les scribes et les prêtres astronomes de la première civilisation humaine, Sumer. Des savants initiés qui tenaient pour certaine l'existence d'une planète géante supplémentaire dans le système solaire.
    Or les astrophysiciens du xxie siècle sont en train de confirmer l'existence d'une telle planète !
    Comment dès lors ne pas se passionner pour les travaux de cet historien libre de tout dogme quand il rappelle, textes à l'appui, que cette civilisation mère décrivait les « dieux » en provenance de cette planète comme les créateurs mêmes de l'Homo sapiens...
    Voici les textes essentiels de celui qui sera peut-être un jour le « prophète » reconnu de l'histoire inconnue des hommes.


    Sommaire des Chroniques anunnaki
    Chapitre 1 - Comment est « apparu » "La 12e planète"
    Chapitre 2 - La civilisation surgie de nulle part
    Chapitre 3 - Ovnis, pyramides et 12e planète
    Chapitre 4 - Les degrés du Ciel et l'Épopée de la Création
    Chapitre 5 - Rendez-vous avec Nibiru ?
    Chapitre 6 - Dieu, cet extraterrestre
    Chapitre 7 - La connexion cosmique passe par l'ADN
    Chapitre 8 - Les guerres des pyramides
    Chapitre 9 - Un mont si furtif
    Chapitre 10 - Quand les dieux exploraient le Nouveau Monde dépourvu d'hommes
    Chapitre 11 - Ces cités perdues et retrouvées
    Chapitre 12 - D'où vient donc le très biblique "Quand les géants dominaient sur terre ?"
    Chapitre 13 - Affaires de calendrier
    Chapitre 14 - "La 12e planète", clé de l'énigme des ovnis

  • Un livre attendu par des millions de lecteurs dans le monde entier. Un auteur apprécié par tous les passionnés d'histoire et de mystères séculaires. Le couronnement d'un long cycle de best-sellers. Entre science et mystère, la plus fascinante étude sur l'origine de l'homme.
    Zecharia Sitchin, auteur de La Douzième Planète et de la série best-seller Les Chroniques terriennes (ses livres se sont vendus à plus de 4,5 millions d'exemplaires dans le monde), n'a pas encore révélé tous les fruits de ses recherches sur l'origine de l'homme. Soixante années d'investigation sur les sites archéologiques, dans les musées et les bibliothèques du monde entier ont fait de lui l'un des plus influents experts en histoire et en archéologie. Ses découvertes ont fasciné des millions de lecteurs et captivé journalistes et chercheurs.
    La publication de son dernier livre, Quand les géants dominaient sur Terre, s'annonce comme un événement d'ampleur internationale que les lecteurs français peuvent vivre grâce à Macro Éditions.
    Dans son premier livre, La Douzième Planète, Zecharia Sitchin affirme que les Elohim bibliques, qui dirent « Faisons Adam à notre image, selon notre ressemblance », étaient les dieux de Sumer et de Babylone, les Anunnaki, venus sur Terre depuis la planète Nibiru.
    Selon Sitchin, Adam fut génétiquement programmé il y a environ 300 000 ans, lorsque les gènes des Anunnaki furent croisés avec ceux d'un hominidé.
    Puis, selon la Bible, des mariages mixtes furent célébrés : sur Terre vécurent les Géants qui prirent pour épouses les descendantes d'Adam, d'où naquirent des « héros » : des êtres que l'auteur associe aux demi-dieux des traditions sumériennes et babyloniennes, dont le fameux roi mésopotamien Gilgamesh, en quête du droit à l'immortalité, et Utnapishtim, le héros babylonien du Déluge.
    Descendons-nous donc tous des dieux?
    Dans ce livre passionnant, véritable sommet de son oeuvre, Zecharia Sitchin analyse pas à pas un nombre impressionnant d'inscriptions anciennes et d'objets, il guide le lecteur vers les tombes royales d'Ur, il le conduit à la stupéfiante conclusion : deux des plus extraordinaires de ces tombes furent la dernière demeure d'un couple de divinités anunnaki.
    Sitchin révèle en outre l'existence d'une source d'ADN en mesure de démontrer la véracité des contes bibliques et sumériens. Elle est la preuve matérielle, sans appel, d'une présence extraterrestre sur Terre dans le passé.
    Avons-nous le moyen scientifique sans précédent de trouver "le chaînon manquant" de l'évolution humaine ? Quels sont les secrets de la longévité ?Existe-t-il une réponse au mystère fondamental de la vie et de la mort ?

    www.macroeditions.com

  • Dans ses précédents travaux, Zecharia Sitchin a décrit par le menu l'impact des Anunnakis sur la civilisation humaine, en temps de paix et en temps de guerre, se basant pour cela sur des fragments disséminés dans des textes sumériens, akkadiens, babyloniens, assyriens, hittites, égyptiens, cananéens et israélites ; en un mot, dans les « mythes » de tous les peuples de l'Antiquité, du Vieux et du Nouveau Monde.
    Cependant, ces comptes rendus ne faisaient pas état du point de vue des Anunnakis.
    Comment était la vie sur leur planète ?
    Quels motifs les ont poussés à s'établir sur Terre, et qu'estce qui les a finalement éloignés de leur territoire d'adoption ?
    Convaincu de l'existence d'un livre, aujourd'hui disparu, à l'origine des textes sumériens détenant les réponses à ces questions, l'auteur a recherché dans des sources de première main les preuves venant confirmer son hypothèse. Puis il a reformulé dans cet ouvrage les récits qu'il a découverts pour en faire les mémoires d'Enki, l'éclaireur de ces premiers « astronautes ».
    À travers le très élaboré récit autobiographique du seigneur Enki, un dieu anunnaki, nous découvrons la version humaine de notre création par les Anunnakis.
    Ce récit relate la colonisation de la Terre par ces extraterrestres venus de Nibiru, la 12e planète. Le but de cette colonisation : l'or, qui aurait permis aux Anunnakis de régénérer l'atmosphère mourante de leur planète d'origine.
    La découverte du précieux métal conduira à la création par ces mêmes Anunnakis de l'Homo sapiens, la race humaine, destinée à travailler à son extraction.

  • Traduits pour la première fois en français et précédés d'un essai sur l'historiographie mésopotamienne, 52 documents. Échelonnés entre le XXIe siècle et le IIe siècle avant J.-C., ils retracent l'histoire de la Mésopotamie depuis ses plus lointaines origines, lorsque les dieux créaient la royauté, jusqu'à la fin de l'Empire séleucide et l'arrivée des Parthes.
    Ce sont autant de fragments d'une tumultueuse histoire, celle de royaumes belliqueux et conquérants, celle aussi de la fondation et de la chute de puissants royaumes.Une histoire ponctuée de batailles, de sièges de villes, d'usurpateurs, de soulèvements, de retournements d'alliances, de morts violentes.
    On y trouve aussi mention de faits de nature plus variée : la lente dérive mentale d'un souverain babylonien, des épidémies, des mouvements de panique, des indications météorologiques.

  • Au fil de la dizaine d'ouvrages qu'il a composés de 1976 à 2010,Zecharia Sitchin a exploré sans cesse, sous des éclairages érudits, toujours la même thèse fondamentale : l'Homo Sapiens n'est pas le fruit d'une évolution darwinienne continue, mais une création génétique, l'hybridation entre l'ADN des créateurs de l'homme et celui d'un hominidé terrestre. Quels créateurs ?
    La civilisation très avancée originaire de la « douzième planète » encore invisible du système solaire, une planète à l'orbite si vaste qu'elle tourne autour du Soleil en 3 600 de nos années... Un savoir conté par les épopées akkado-sumériennes que Sitchin lit comme un recueil à portée scientifiqueet non pas du tout comme autant de contes à dormir debout.

    Existe-t-il quelque part sur Terre un endroit


    où il sera possible de transcender la mort et de rejoindre les dieux ?

    Oui, nous crie notre mémoire des « mythes », qui clame son existence depuis toujours. En gravissant Les Degrés du ciel(Stairway do heaven), deuxième tome des Chroniques terriennes, Zecharia Sitchin ouvre son exploration unique de l'histoire de la Terre et de l'humanité en partant sur la piste de cette puissante aspiration de l'homme à retrouver ses dieux.
    Sitchin confronte l'énigme des pyramides à ces « légendes » de la quête humaine de l'immortalité. Il plonge dans les vies des pharaons d'Égypte qui enseignent comment voyager le long de la Route des dieux de la « vie éternelle après la mort ». Il décode la vie du roi sumérien Gilgamesh qui alla au bout de la Terre pour « escalader le ciel » et échapper à son destin mortel. Il suit à la trace Alexandre le Grand qui se pensait le fils d'un dieu. Il retrouve les pas de Ponce de León, l'explorateur de la Floride parti sur la piste de la légendaire fontaine de jouvence. Pour nous placer sous le regard du sphinx d'Égypte, le « guide sacré », qui contemple toujours les Degrés du ciel, la recherche archétypale de la vie éternelle.

  • L'Histoire commence sur Mars

    André.As

    • Bookelis
    • 9 Novembre 2016

    Des auteurs comme l'assyriologue Zecharia Sitchin, nous livrent leurs interprétations des tablettes sumériennes. Ces textes feraient intervenir des êtres appelés Anunnaki « ceux qui du ciel vinrent sur terre », et les Igigi « les veilleurs», astronautes dont la base se trouverait sur Mars. Pour la science officielle, il ne s'agirait que de légendes. Pourtant ces mythes entreraient en corrélation avec les résultats de chercheurs dans des domaines aussi divers que l'archéologie, la géologie, la génétique ou la biologie. Il serait paradoxal que ce soit ces mêmes scientifiques qui, par l'intermédiaire des clichés de la NASA, apporteraient des indices probants entre une antique civilisation sur Mars et la nôtre. Certains clichés de Mars prouveraient que ces mythes se révèlent réels et que « L'Histoire commence sur Mars » !

  • L'Histoire commence sur Mars - Origines est une réédition améliorée de « L'Histoire commence sur Mars ».

    Des auteurs comme l'assyriologue Zecharia Sitchin, nous livrent leurs interprétations des tablettes sumériennes. Ces textes feraient intervenir des êtres appelés Anunnaki « ceux qui du ciel vinrent sur terre », et les Igigi « Les veilleurs », astronautes dont la base se trouverait sur Mars. Pour la science officielle, il ne s'agirait que de légendes. Pourtant ces mythes entreraient en corrélation avec les résultats de chercheurs dans des domaines aussi divers que l'archéologie, la géologie, la génétique ou la biologie.
    Il serait paradoxal que ce soit ces mêmes scientifiques qui, par l'intermédiaire des clichés de la NASA, apporteraient des indices probants entre une antique civilisation sur Mars et la nôtre. De plus, certains clichés de Mars tendraient à prouver que ces mythes se révèlent réels et que l'Histoire de l'humanité trouve ses origines sur Mars.

  • L'Histoire commence sur Mars - La Vie est une réédition améliorée de « La Vie commence sur Mars ». L'érosion martienne ne se contente pas de mimer des édifices et autres statuts, mais bien de « reproduire des formes rappelant la vie » ! Ce livre pose la question de la possibilité d'une vie en dehors de la Terre. Que nous montre la NASA, de simples illusions rocheuses ou alors une vie sur Mars ? Alors que de récentes études démontrent même que la vie sur Terre aurait pour origine la planète Mars. Dans l'hypothèse « improbable » d'une vie passée, cette vie serait-elle toujours d'actualité ? Enfin, se pourrait-il que la vie sur Terre ait commencé sur Mars ? Des clichés qui rejoignent les textes antiques parlant de vie entre Mars et la Terre.

  • L' ARCHE DE SUMER

    J.C D'Andaines

    Après son Mayday de 2009, où l'humanité devra triompher de quatre apocalypses, suivi de son Sanctuaire d'O de 2014 à la recherche de son Archipasseur, l'auteur dans ce troisième livre, vous identifie à la vaincre: La Bête. Pour l'Humanité, ravaler l'homme à celle-ci et l'accuser de tous les maux qui la frappent, est par trop biblique et surtout erroné. Et dans le cas de la Bête immonde qui approche et se renforce ces derniers temps, il serait plus que salutaire de la connaître et la déloger hors de sa tanière. À la lumière de nos connaissances actuelles et de l'essence même de l'Univers, l'Humanité a maintenant la capacité d'appréhender la véritable nature: Du Mal Absolu. Après un bon dépoussiérage plus que nécessaire, et un décodage pertinent des messages de SUMER, l'auteur vous invite à faire un petit détour par le cosmos, et vous emmène avec lui, y découvrir des réponses inédites.

  • L'archéologie comparée de la Méditerranée Orientale et de l'Inde, la sociologie des grands mythes antiques, la linguistique, alimentent une démonstration qui ne peut ignorer ni le déchiffrement de l'écriture de l'Indus par une équipe finlandaise en 1969, ni le renouvellement des études mésopotamiennes qui s'ensuivit sous l'impulsion des savants indiens. Le Mythe d'Europe ne privilégie pas pour autant une approche ethnologique de l'Histoire. S'appuyant sur les résultats d'une véritable archéologie linguistique, dépoussiérant certains mythes, il renouvelle l'étude des institutions de l'époque et de la région, et débouche sur les prémisses d'une remise en question du concept de Mode de Production Asiatique et d'une théorie de la ville et de l'État.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Il y a plus de 5000 ans, un peuple mystérieux, totalement inconnu, se sédentarisa entre le Tigre et l'Euphrate en Mésopotamie.
    Ce peuple inventa une civilisation éblouissante qui a forgé les grandes inventions qui, aujourd'hui encore, conditionnent nos existences.
    Le début de la civilisation porte un nom : Sumer.

  • « Il suffisait de rassembler et de ranger cette poignée d'articles pour offrir au lecteur, sous un discours agréable et vivant, la meilleure initiation, attractive et accessible à tous, au vaste continent de l'ancienne Mésopotamie. Le néophyte en prendra sans effort le goût, et s'en fera une idée suffisante pour s'attaquer ensuite, si l'envie lui en vient, aux lourdes, sévères, mais garanties, synthèses des savants. Même l'initié y trouvera profit, en explorant quelques recoins mal fouillés encore, et à peine connus de cette vénérable civilisation exemplaire. »

  • Dès le milieu du IVe millénaire se développe en basse Mésopotamie, un système d'écriture sur argile et sur pierres qui nous renseigne sur l'évolution des sociétés archaïques. Ces documents nous révèlent l'hitoire des pays de Sumer et d'Akkad, puis par l'adoption de cette écriture dans les pays voisins, toute l'histoire du Proche-Orient antique. Cet ouvrage est rédigé à partir d'une importante documentation présentée au début du volume, les incertitudes encore existantes sont également exposées.

  • Née des conditions physiques, la lutte qui met aux prises les nomades et les sédentaires ne connaît pas de trêve. L'histoire des pays riverains des déserts est remplie tout entière de ses péripéties, qui se succèdent, monotones comme le va-et-vient des marées. Si le nomadisme est avant tout une affaire de climat, en revanche, son extension, tant en Arabie qu'au Sahara ou dans les steppes de l'Asie centrale, n'est pas due, comme on l'a cru parfois, à une modification des facteurs climatiques. Le désert ne peut nourrir qu'une population clairsemée, et il la nourrit mal. La vie y est perpétuellement précaire. Par temps de sécheresse, la famine ne tarde pas à s'installer. La pression que les nomades exercent sur la bordure du désert est donc constante. Leur avance, elle, est fonction de la résistance offerte par les cultivateurs sédentaires. Ce n'est pas, d'ordinaire, une montée subite du flot qui submerge les digues, mais les digues qui s'affaissent, mal entretenues. Ainsi les mouvements du nomadisme sont liés essentiellement aux conditions politiques, aux faits humains.

  • 3200 avant Jésus-Christ à Sumer, à l'époque de l'invention de l'écriture. Deux frères - les mages Alad et Eneresh - reçoivent des dieux le don de l'immortalité. Croyant avoir éliminé Alad, Eneresh gravit les échelons du pouvoir jusqu'à devenir le personnage le plus puissant de Sumer, après le roi. Alors qu'il fomente un coup d'État avec l'aide de la fille du souverain, devenue sa maîtresse, Eneresh va devoir faire face à un adversaire inattendu : son frère.

    Ce dernier a été secouru par les seuls êtres qui échappent au contrôle des dieux : les esprits féeriques des pierres, de l'air ou de l'eau, qui lui ont enseigné une autre magie, et ont fait de lui leur champion pour la lutte dantesque qui s'engage...

  • Contraints de fuir Sumer, Eneresh et les siens se réfugient en Égypte, où ils sollicitent l'appui du pharaon Mérenrê II, un être faible, dominé par son épouse Nitocris et son beau-frère Sahoumaât, gouverneur de la puissante province de Bubastis. Ils se retrouvent bientôt au coeur d'un complot, sous la menace des hommes-chats du Nil, une société secrète dédiée à la déesse Bastet. À la poursuite d'Eneresh, Alad et son épouse Asilmyne plongent à leur tour dans ce jeu de pouvoir au sein duquel les hommes, une fois encore, ne sont que les instruments des dieux. Aucun d'eux n'en sortira indemne.


  • Dieu, Yahvé, l'Eternel, quel que soit le nom que les êtres humains lui donnent, est-il un extraterrestre ?

    La question n'a rien de blasphématoire : par essence, Dieu « ne vient pas de la Terre », il est donc, au sens premier du terme, extraterrestre. Mais au-delà des définitions, l'enquête minutieuse de l'auteur de La 12e planète nous offre une véritable relecture de la Bible comme jamais elle n'a été osée : Yahvé, père de l'humanité, bienveillant et dispensateur de miracles, et Yahvé en guerre contre l'humanité, guerrier, exterminateur, sont-ils la même déité ? Dieu et dieux à la rencontre de l'homme, Dieu et dieux qui chuchotent à l'oreille de l'homme, dieux visibles en personne et à travers leurs idoles, Yahvé invisible dont l'homme ne peut voir la face sans mourir (Exode, 33:20) : qui sont-ils ?
    En analysant avec lucidité toutes les rencontres avec le divin, sous toutes leurs formes, Zecharia Sitchin, patiemment, par une opiniâtre accumulation des faits historiques, des témoignages, des citations de tous les livres bibliques, devient le premier exégète libre de toute obédience à dresser une typologie des contacts divin-humain :
    contacts directs comme au jardin d'Éden,
    contact dérobé dans la nuée comme sur le mont Sinaï,
    contacts par le truchement des anges dont Sitchin démontre qu'ils sont des ambassadeurs bien réels d'une entité cachée,
    contacts à travers les prophètes, les Nabih en hébreu, qui veut dire « porte-parole »,
    contacts via les songes et les visions : c'est un véritable « guide » des rencontres entre Dieu et l'homme qu'établit celui qui a déjà démontré avec force la véritable nature des dieux qui ont créé l'humanité.
    Dieu est-il un extraterrestre ? Oui, mais qui se cache derrière l'invisible ? La conclusion de Sitchin est véritablement ahurissante.

  • L'étoile d'Orcus

    Ander Zennaus

    Chris Lesage, professeur d'archéologie reconverti en enquêteur privé, se retrouve entraîné malgré lui dans la plus grande dissimulation de tous les temps.
    Des signes dans les champs et des témoins assassinés d'une façon horrible et peu commune semblent être reliés au Vatican.

empty