• Les parents de Violette sont morts. Elle ne peut pas habiter toute seule, elle n'est qu'en CM1. L'assistante sociale qui s'occupe d'elle lui a dit que maintenant elle irait habiter chez son oncle, le frère de sa mère. Elle ne l'a pas vu depuis six ou sept ans mais elle s'en souvient très bien : il était vieux, gros et il puait. Quand elle arrive à Versailles, elle découvre que Régis-le-puant n'a pas changé et que sa maison est aussi horrible que lui. Violette est sûre d'une chose : elle ne peut pas vivre ici.

  • Pour Léo, 7 ans, les mauvaises nouvelles s'accumulent : un père qui a perdu son travail, une mère qui est « déboussolée », des parents qui divorcent, un meilleur ami qui semble avoir perdu la tête... Heureusement, le petit garçon hérite d'une boussole pas comme les autres qui a appartenu à son grand-père espagnol. Quand, dans des moments de doute Léo l'interroge, c'est magique ! L'objet semble lui indiquer les bonnes réponses et la direction à suivre. Voilà de quoi remettre un peu d'ordre dans sa vie !

  • Enzo, 13 ans, est délaissé par sa mère. Ni bonne, ni mauvaise, elle ne sait pas vivre sans amants depuis la mort de son mari. Quand Enzo l'entend jouir avec l'une de ses nouvelles conquêtes, il quitte sa banlieue natale et rejoint Greg, son grand frère. C'est l'été, la campagne s'ouvre à Enzo, généreuse et omniprésente. La colère laisse place à la curiosité de retrouver son aîné. Grâce à Greg, figure paternelle et masculine dont il envie la beauté (et la taille du pénis), Enzo livre ses complexes, ses espoirs et son impatience d'être « grand ». Parenthèse bucolique et lumineuse, Soleil de juin explore les méandres de l'adolescence et décrit ces pas de côté nécessaires à toute prise de conscience, avec ce sentiment d'avoir enfin une chance à saisir et que le bonheur est là, à portée de main.

    Né en 1982, Thomas Oussin a passé son enfance dans un petit village de la Nièvre, auquel il reste profondément attaché. Après une maîtrise de Lettres Classiques obtenue à Dijon, il enseigne le français, le latin et le grec d'abord à Pantin puis à Paris. Parallèlement à son métier d'enseignant, il suit une formation d'acteur au Cours Florent et joue dans deux longs-métrages. Il s'adonne également au dessin ainsi qu'à l'écriture de scénarios et de chansons.

  • Après La Symphonie du hasard, Douglas Kennedy nous offre une oeuvre sensuelle, délicate, nostalgique, sur les amours contrariées, le destin que l'on se forge et les regrets qui peuvent jalonner l'existence. C'est aussi sa déclaration d'amour à Paris, ville de tous les possibles et de toutes les réinventions.
    Avant Isabelle, je ne savais rien du sexe.Avant Isabelle, je ne savais rien de la liberté.Avant Isabelle, je ne savais rien de la vie.Paris, début des années 1970.
    Dans une librairie de la rive gauche, un jeune homme rencontre une femme. Il est américain, étudiant, sans le sou, et a tout quitté pour assouvir ses fantasmes de la Ville Lumière ; elle est française, un peu plus âgée, sophistiquée, mystérieuse et... mariée.
    /> Entre Sam et Isabelle, c'est le coup de foudre.
    Commence alors une liaison tumultueuse, des cinq à sept fiévreux, des rendez-vous furtifs, des moments volés. Mais Sam veut plus. Isabelle lui a ouvert les portes d'une autre vie mais est-elle prête à tout lui sacrifier ? La passion saura-t-elle résister au quotidien, aux épreuves et au temps qui passe ?

  • Été 1988. Théo, Maxime et Julien réchappent d'un terrible incendie. Les trois adolescents se jurent alors une amitié " à la vie, à la mort ". Vingt années passent. Le 1er juin 2009, Marine, l'épouse de Théo, doit embarquer sur un vol Rio-Paris. Lorsque Théo apprend que l'avion s'est abîmé en mer, il s'effondre. Le soutien indéfectible de ses amis ne suffit pas à l'empêcher de sombrer dans une profonde dépression. C'est alors que la révélation d'éléments troublants vient tout remettre en cause. Se pourrait-il que Marine soit toujours en vie ? Théo n'a désormais plus qu'un objectif : découvrir la vérité. Mais celle-ci n'a-t-elle qu'un seul visage ?

  • Abel vient d'avoir onze ans. Il vit dans une famille qui a la bosse des maths depuis des générations. Lui, quand il voit des chiffres, tout se brouille. C'est comme si son cerveau se mettait à geler. Il devient idiot, ça a toujours été comme ça.
    Ce matin, au courrier, une invitation ! Abel espérait une invitation à rejoindre une école de sorcellerie où on lui découvrirait enfin un don bien à lui. Quelle déception ! Cette lettre annonce qu'il a gagné une semaine en Finlande avec Elias Chomsson, un génie des mathématiques. On a dû se tromper quelque part !
    Mais après tout, c'est son nom sur l'invitation. Abel, qui a toujours rêvé de voyager, partira au pays des aurores boréales où l'attend un drôle de professeur...

  • Mon papi est aviateur. Il a donné un nom à son petit avion : Paloma. Je vole avec lui depuis que j'ai sept ans. Vu d'en haut, tout est beau, même des choses moches, comme l'école ou l'autoroute. Le dimanche, on se retrouve à l'aéroclub. Il m'achète des bonbons, on choisit le plan de vol, on vérifie que tout marche bien et on décolle. Enfin, jusqu'à maintenant. Parce qu'hier, papa m'a annoncé que papi avait un problème au coeur. Il doit se faire opérer, alors plus de vol pendant au moins trois mois. C'est triste, mais j'ai une idée...

  • S'il y a un élève du collège que Mme Baker, la prof d'anglais, ne peut pas voir en peinture, c'est bien lui, Holling Hoodhood. Chaque mercredi, alors que la moitié de la classe de cinquième est dispensée de cours pour se rendre à la synagogue, et que l'autre moitié va au cathéchisme à l'église de la paroisse, Holling Hoodhood, qui n'est ni juif ni catholique, est le seul et unique élève à rester en cours avec Mme Baker. Elle le lui fait payer. Cela fait plusieurs mercredis qu'il nettoie les tableaux, dépoussière les effaceurs, retire les toiles d'araignée, décrasse les fenêtres. Et voilà que Mme Baker s'est mis en tête de lui faire lire du Shakespeare ! Encore un stratagème pour le faire périr d'ennui.
    Pendant que Holling Hoodhood découvre La tempête et s'aperçoit que Mme Baker est moins mauvaise qu'elle n'en a l'air, l'histoire des États-Unis suit son cours. Robert Kennedy se porte candidat à la présidence, la lutte pour les droits civiques prend de l'ampleur, la guerre du Vietnam fait rage... Nous sommes en 1968, et l'Amérique s'apprête à vivre l'une des années les plus violentes de son histoire.

  • " À la lecture de Méfiez-vous des enfants sages, on pourrait croire que l'auteure est la réincarnation de Carson McCullers, racontant les secrets de l'Amérique profonde. [...] Cécile Coulon a la manie du détail. Elle nous bluffe par la maturité et l'humilité de son écriture. " Elle
    " Je n'ai pas rêvé cette nuit-là. Mon chagrin grandissait dans mon sommeil. Je me souviens du réveil, avec l'impression de manque, et mes parents dans l'encadrement de la porte. J'ai pris mon pantalon qui traînait par terre. Dehors, il faisait déjà chaud, mais je ne suis pas allée à l'école. La maison d'Eddy était fermée. Je me suis assise sur les marches en me disant que Kristina ne serait jamais au courant, que Freak ne pourrait pas me dire ce qu'il en pense. J'ai arrêté de croire en Dieu, j'ai arrêté de croire qu'il y avait d'honnêtes gens sur terre, j'ai arrêté de sourire pour rien, et je me suis dit que je devais faire comme lui, que je devais mourir au moment où j'en aurais envie, et dire aux gens d'aller se faire mettre, une bonne fois pour toutes. "

  • Rien ne va plus au 27, avenue des Métairies. Estelle est aussi aimable qu'un bouledogue en proie à une rage de dents. La mère rentre chez elle par la fenêtre pour éviter de parler à sa fille. Et le père crie : « Alerte ! » dès que ladite fille pousse la porte de sa chambre...Will a toutes les raisons de croire que la crise d'adolescence est contagieuse ! Cela signifierait alors que la guerre ne fait que commencer...

  • Apolline range sa chambre Nouv.

    Quel bazar ! Apolline doit ranger ses jouets. Heureusement, avec l'aide de doudou, cela devient plutôt amusant...À la fin de l'histoire, les conseils d'une éducatrice Montessori pour apprendre à votre enfant à ranger ses affaires.Une lecture idéale dès 18 mois.

  • La DME, c'est offrir à l'enfant une nourriture sous forme de morceaux et le laisser, sous l'oeil bienveillant d'un parent, se nourrir seul en utilisant ses sens et ses capacités motrices. Dès l'âge de 6 mois, l'enfant peut en effet prendre un réel plaisir à découvrir différentes textures, odeurs et couleurs et à faire seul en devenant acteur de son alimentation.Une fois dépassées les craintes du départ, la DME permettra à l'enfant de développer sa coordination oeil-main-bouche et de gagner en autonomie et en confiance en soi. Evelyne Evin vous donne tous les conseils pour démarrer sereinement la DME dans un ouvrage pratique et riche en exemples et anecdotes.À l'usage des parents et des professionnels de la petite enfance !

  • Aimer pour toujours, c'est le plus grand désir du couple qui se construit. Mais le chemin de l'amour est semé d'embûches qu'il faut apprendre à dépasser pour faire place à un bonheur qui dure. Dans un langage direct, le père Denis Sonet aborde tous les aspects de la vie à deux : confrontation à la différence, difficultés de communication, sexualité, construction d'une famille, don de soi, routine, etc.Il apporte des réponses claires et concrètes à toutes les questions, convaincu que l'amour est possible et porteur d'espérance.Nouvelle édition entièrement revue et actualisée.

  • Bruts, roulés, taillés ou montés en bijoux, les pierres et les cristaux fascinent et interrogent les Hommes depuis des millénaires. Nés au fond des mers et dans les entrailles de la Terre, les minéraux nous accompagnent depuis toujours.Soigner les maux du quotidien, mieux se connaître et donner de l'élan à son évolution personnelle, tels sont les bienfaits de la lithothérapie. Dans ce livre, vous pourrez partir à la découverte du monde mystérieux des minéraux et vous aider de leur énergie pour développer votre intuition, écouter vos ressentis, ouvrir vos chakras et développer votre 3e oeil.

  • C'est quoi un handicap ? Tous les handicaps sont-ils visibles ? Le handicap, ça concerne qui ? Peut-on aller à l'école avec un handicap ? Les handicapés ont-ils des superpouvoirs ?Un livre indispensable pour changer notre regard sur les autres et vivre tous ensemble dans la même société, écrit par Sylvie Baussier, auteur de plusieurs livres jeunesse sur le handicap.

  • Un mal qui fait du bien...« Les fesses de Gina étaient deux mappemondes pleines et souples, des chairs superbes et
    tendres, des babas fermes et savoureux, des poires fondantes et mutines. Les fesses de Gina
    étaient des provocations à la fessade, aux pinçons, à l'étreinte. On aurait voulu les claquer, les
    lécher, les téter, les baiser, les mordre et les étriller. Les fesses de Gina étaient des désirs, des
    passades, des folies. Des rêves qu'on touchait, palpait, soupesait. Des fantasmes de fesses... »L'Art de la fessée ou la rencontre des mots de Jean-Pierre Enard, écrivain sensuel de grand
    talent, et des dessins de Milo Manara, le maître incontesté de la bande dessinée de charme.Un ouvrage dans lequel le lecteur entrera, complice, dans les secrets de l'intimité d'un homme et d'une femme tous deux adeptes de jeux sensuels et sexuels tels que les affectionnait le divin marquis de Sade, auquel le livre rend ouvertement hommage. Entre luxure et raffinement, les nombreuses illustrations de Manara stimulent les sens et révèlent des plaisirs insoupçonnés... À la fois chef-d'oeuvre de la littérature et de l'illustration, L'Art de la fessée, précédemment publié par les éditions Vents d'Ouest, fait peau neuve grâce à une nouvelle présentation magnifique. Une oeuvre indispensable pour les esthètes de l'érotisme.

  • Aidez votre enfant à développer son intelligence émotionnelle !Tom est un petit lapin dont le quotidien ressemble à celui de tous les enfants. À travers des histoires, simples et tendres, votre enfant va mieux comprendre ce qu'il ressent et se familiariser avec les 6 émotions principales que sont la joie, la tristesse, la peur, l'amour, la colère et la honte.6 histoires qui mettent en scène Tom et permettent à l'enfant de mieux comprendre ses propres émotions.22 activités pour dédramatiser chacune des 6 émotions principales et apprendre à les gérer.

  • Angine, toux, aphtes, cystites, fièvre, herpès... ces petits troubles vous compliquent la vie ? 20 fiches pratiques à découvrir pour soigner ces maux du quotidien grâce à l'homéopathie.Pour chaque trouble, ce guide vous propose les meilleurs remèdes en fonction de vos symptômes, puis leurs propriétés, leurs formes disponibles et les posologies à adopter.Grâce aux conseils d'Émilie Teyssières composez également votre trousse homéopathique idéale, à toujours avoir chez vous ! Plus de 150 médicaments homéopathiques détaillés, des astuces et des recommandations vous sont proposés ici et vous aideront à devenir acteur de votre santé et de votre bien-être tout en douceur !"Un livre de plus sur l'homéopathie ? Non, plutôt un livre moderne qui explique la place de l'homéopathie et son intérêt en pratique. Car si cette médecine est deux fois centenaire, elle a aussi besoin d'un regard neuf et a besoin de s'adapter à l'évolution de la science et des connaissances médicales."

  • Il est parfois difficile de retrouver sa sérénité avant de s'endormir. C'est pourquoi l'auteur a imaginé des histoires qui favorisent la détente des enfants et des parents et permettent grâce à des techniques simples de relaxation, de libérer toutes les tensions de la journée.30 fiches illustrées à choisir en fonction des causes qui gênent son endormissement ou sa détente : tensions nerveuses, tensions physiques, peurs et trop-plein d'émotions, manque d'ancrage et de concentration.Un chapitre expliquant les actions spécifiques des histoires ainsi que les techniques de relaxation mises en oeuvre.

  • " Dès son titre, le livre annonce les pertes de cette vie. Ce qu'elle n'a pas perdu en chemin, c'est la conviction que rien n'est plus évident que de défendre ses droits. C'est en cela que réside le triomphe de Ruth Klüger. " Frankfurter Allgemeine Zeitung

    "
    À mesure qu'on vieillit, les fantômes s'éloignent. Des années durant, ils nous suivent d'une démarche incertaine et nous ralentissent, car il est impossible de presser le pas pour fuir ou dépasser le grand frère assassiné à dix-sept ans, alors qu'on en avait tout juste onze. "

    Déportée et rescapée d'Auschwitz, Ruth Klüger nous racontait, avec
    Refus de témoigner (éditions Viviane Hamy, prix Mémoire de la Shoah 1998), sa jeunesse et son exil à seize ans aux États-Unis.

    Dans
    Perdu en chemin, nous la découvrons adulte, confrontée au quotidien des années cinquante, en pleine lutte pour obtenir dignité, respect et reconnaissance de soi. Devenue une germaniste réputée, nommée docteur
    honoris causa de l'université de Göttingen, elle poursuit le débat avec elle-même : quels sont les mécanismes de la mémoire individuelle et collective vis-à-vis des horreurs du passé, de leurs victimes, auteurs et témoins ? Le fil du récit est la discrimination intimement ressentie et constante, mais aussi celui d'une double émancipation : celle d'une Juive et celle d'une femme. Nous sommes submergés par sa sincérité, sa générosité et son intelligence souveraine.

  • Nos foyers peuvent être le lieu d'accidents plus ou moins graves : chutes, coups, brûlure, étouffement, noyade... Les dangers existent ! Il est essentiel de savoir comment y faire face, et comment réagir pour éviter que ces accidents aient des conséquences graves, que l'on peut éviter. Ce petit manuel très pratique explique quels sont les gestes à mettre en oeuvre et quelles sont les bonnes attitudes pour gérer ces situations parfois très stressantes !

  • Découvrez un livre complet pour accompagner votre enfant dans le langage, l'écriture et le calcul grâce à la pédagogie Montessori !Toutes les études récentes en neurosciences et en pédagogie démontrent que les enfants ne s'éveillent pas tous au même rythme. Le respect des rythmes naturels de l'enfant est une des clefs de la réussite de l'élève, qui encouragé et soutenu dans ses découvertes, progresse mieux. C'est pour cette raison que l'auteur a souhaité mettre à la portée de tous les parents et de tous les professionnels la pédagogie Montessori. Il ne s'agit pas de se substituer aux programmes mais de proposer une autre manière de découvrir les enseignements fondamentaux, en s'adaptant à la curiosité de l'enfant tout simplement.Un outil complet pour aider son enfant :
    > un décryptage du fonctionnement de la pédagogie Montessori pour aller plus loin que le simple phénomène de mode.
    > 4 parties (langage, écriture, lecture, calcul) abordant l'ensemble des enseignements de la maternelle.
    > 34 fiches de présentation pédagogique illustrées en pas à pas.La partie calcul est extraite de l'ouvrage Compter, fabriquer et utiliser son matériel Montessori du même auteur ©Mango, 2017.

  • Non, la littérature jeunesse n'est pas un petit genre, une toute petite littérature à la mesure de ceux à qui elle est destinée, n'en déplaise à tous les François Busnel de la terre !
    Patrick Ben Soussan nous offre là un beau plaidoyer pour la littérature jeunesse.

  • L'adolescence est réputée être le théâtre d'un moment de crise, de recherche, de découverte, d'interrogation métaphysique pour le jeune être humain. Au carrefour d'un passé qu'il aspire à surmonter et d'un avenir aux traits inconnus, celui-ci semble vouloir y traiter avec l'intraitable de sa condition native dont dépendent son identité et son marquage à l'intérieur d'une filiation. Mais l'adolescence se réduit-elle, comme on le croit communément, à l'âge dit « pubertaire », voué par principe à être traversé et abandonné derrière soi?? Qu'emportons-nous, au sortir de l'enfance, de cette enfance précisément?? Quant à l'éthique, quelle décision exige-t-elle de l'adolescent pour qu'il assure son entrée dans l'âge adulte?? À travers notamment une analyse de la figure d'Hamlet et une lecture du poème de Rimbaud intitulé « Jeunesse », Paul Audi se propose dans cet ouvrage de rattacher les caractéristiques du « moment adolescent » à une conception qui lui est propre de la finitude humaine. Il tente en même temps de mesurer la portée de cette affirmation que l'on doit à la psychiatrie française contemporaine, à savoir que « ce qui se passe en adolescence est une métaphore des problématiques de notre société ».

empty