• Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que dix ans ?

  • Au printemps 1943, un avion allié s'écrase près de Pontain l'Écluse, le village où François, Lisa et Eusèbe ont créé leur réseau de résistance, Le Lynx. Les Allemands s'empressent de rechercher les aviateurs, qui semblent avoir disparu. Le Lynx se donne pour mission de les retrouver avant l'ennemi, et de les aider à rejoindre l'Angleterre.

  • Dans un petit village de France occupé par l'armée allemande, trois enfants refusent de se soumettre à l'ennemi. Mais comment s'opposer à un si puissant adversaire quand on n'a que treize ans ?

  • François, Lisa et Eusèbe ont accompli la plus grande victoire du « LYNX » en détruisant l'usine de recyclage de cuivre. Mais leur contact avec la résistance est abattu, et l'heure est plus grave que jamais. Ils doivent maintenir le réseau qu'il a mis en place, et surtout le développer en assurant le bon acheminement d'un émetteur-récepteur, lequel leur permettrait de communiquer avec Londres !

  • Grâce à l'impact de leurs actions, François, Eusèbe et Lisa ne sont plus les seuls à se rebeller contre l'occupant allemand ; des adultes entrent aussi à présent en résistance, notamment le maire, le curé et les parents d'Eusèbe et François. Tout en gardant leur anonymat, les jeunes résistants font à nouveau preuve d'un culot extraordinaire en faisant le lien entre adultes pour organiser un système de passage de prisonniers français évadés vers la zone libre. En parallèle, les Allemands renforcent leur surveillance et n'hésitent pas à recourir à la violence voire au meurtre. Nos héros sont directement confrontés à la mort et au racisme. Dans une France de plus en plus divisée, de petits grains de sable isolés parviendront-ils à enrayer la machine nazie ?

  • Le papa de François a été fusillé par les nazis. Après cette épreuve, François, Lisa et Eusèbe sont plus que jamais déterminés à reprendre leurs activités résistantes. Toujours cachés sous le nom de « LYNX », ils mènent à bien de nouvelles missions, parfois très dangereuses, en collaboration avec « PEGASE », un agent de Londres, qui ne voit en eux que des petits messagers. L'oncle de François, qui espère revenir dans la ferme de son frère décédé, a beau être de la famille, ses opinions ne sont pas celles d'un résistant. C'est un adepte du Maréchal Pétain et ses intentions ne sont pas forcément louables... Avec l'entrée en 1941 de l'URSS et des États-Unis dans la guerre, c'est l'occasion pour François de s'intéresser à la politique, au communisme et au capitalisme, et de comprendre la difficulté d'organiser un monde juste où chacun trouverait sa place.

  • François, Lisa et Eusèbe poursuivent leur combat. Le réseau Lynx a dorénavant pour mission de protéger un « pianiste », un espion en charge de l'émetteur-récepteur qui permet à la Résistance locale de communiquer avec Londres.

  • Le premier hiver d'occupation est passé et la nourriture se fait de plus en plus rare, même à la campagne... d'autant que les Allemands s'approprient toutes les denrées du village. Ernest et Colette doivent s'habituer à ce nouveau mode de vie empli de frustration, de colère et de tristesse. Malgré tout, ils parviennent à envoyer un colis empli de nourriture à leur père, prisonnier des Allemands. Mais Gadoue disparaît...
    Un jour, la rumeur court qu'un pilote anglais s'est écrasé dans la région, et qu'il est toujours vivant ! Les Robinson n'hésitent pas une seconde : ils vont lui venir en aide ! Mais les adultes se doutent de quelque chose, et bientôt les Allemands arrêtent les habitants du village les uns après les autres pour découvrir qui le cache. Le pilote finit par quitter la cabane des Robinson, mais la guerre est loin d'être terminée...

  • Juillet 1942. L'Occupation allemande se durcit dans le village de Normandie où vivent Ernest et Colette : les juifs sont marginalisés et identifiés d'une étoile, certains Français doivent partir travailler en Allemagne... Mais dans le même temps, la Résistance s'organise. Et l'équipe des Robinson n'hésite pas à aider le mystérieux Épervier, qui la dirige : comptage de convois allemands, transport de courriers, relevé des défenses allemandes... Gare pourtant à M. Durand qui rôde, prêt à tout pour les prendre sur le fait et les dénoncer. Pour ne pas perdre espoir, les enfants feront tout pour fêter le 11-Novembre, malgré l'interdiction des Allemands, et redonner un peu de joie aux habitants du village. D'autant qu'ils ont appris que leur père a réussi à s'échapper du camp dans lequel il était fait prisonnier...

  • Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, arrivent à Grangeville, chez leurs grands-parents, pour y passer l'été 1939. Il fait beau, on va chercher le lait et les oeufs à la ferme, on construit une cabane... Hélas, le 3 septembre, la guerre est déclarée : leur père doit rentrer en urgence à Paris, et leur mère, malade, part se soigner en Suisse. Tous deux ont décidé de laisser Ernest et Colette en Normandie, où ils seront en sécurité. Mais où ils ont tout à apprendre : nouvelles habitudes, nouveaux copains... Les enfants vont ainsi rencontrer Jean, Fernand et Muguette, avec qui ils fondent le club des Robinson - un club qui se réunit en secret dans une magnifique cabane au coeur de la forêt. Pourtant la vie n'est pas drôle tous les jours, car d'autres enfants leur font des misères. Et puis un soir, après des mois d'une drôle de guerre qui ne ressemble pas à la guerre, des avions surgissent dans le ciel et bombardent la grande ville, au loin...

  • Après avoir quitté leurs parents et être entrés à l'école à Grangeville, Ernest, 11 ans, et Colette, 6 ans, ont réussi à se faire des copains, et ils ont même monté un club, les Robinson ! Mais quand Dieppe est bombardée, la bande est séparée : Ernest et Colette essaient de fuir avec leurs grands-parents. Très vite, ils se retrouvent séparés de Papilou et Mamili. Rentrés à Grangeville avec Jean-Baptiste, le facteur, et leur ami Jean et sa mère, ils assistent à l'arrivée des Allemands. Bientôt, ils sont obligés de s'installer chez les Morteau. Pour Ernest, pas question de partager la maison de ses pires ennemis ! Il décide donc de se cacher dans le repère des Robinson, et demande à Colette de garder le secret...

  • 1941. Rachel étudie à l'internat de la maison de Sèvres, où ses parents l'ont placée par sécurité. Elle y noue de belles amitiés mais y découvre surtout sa passion, la photographie. Bientôt, les lois contre les Juifs s'intensifient, il n'y a plus de sécurité nulle part en zone occupée. Un réseau de résistants organise la fuite des enfants juifs. Du jour au lendemain, ils quittent tout et doivent oublier, le temps de la guerre, tout de leur vie d'avant, à commencer par leurs prénoms.Rachel devient Catherine. Raconte, lui intiment ses professeurs en l'envoyant sur les routes de la zone libre, un appareil photo à la main. C'est ainsi que nous découvrons le quotidien d'une adolescente juive dans la guerre, ses rencontres, ses peurs mais aussi les quelques moments de répit et de grâce que lui offrira son art.

  • Un dernier verre avant de lever le
    mystère
    À Saint-Saturnin, le bistrot d'Émile, populaire et familier, fait la joie des habitués et des clients de passage. On ne connaît pas patron plus enjoué, plus dévoué ! Jusqu'à ce qu'un jour il décide de vendre et de quitter le village. C'est une banque qui remplace bientôt le fameux bistrot, au grand dam
    des villageois... Pour sûr, un mystère plane sur cette affaire. Une chronique de moeurs qui eure bon l'enquête policière. Irrésistible !

  • À la fois déesse de la sagesse et de la guerre, Athéna est l'une des figures les plus importantes de la mythologie grecque. Favorite de son père Zeus, le roi des dieux, elle combat à ses côtés contre les redoutables Géants qui menacent l'Olympe. Elle est également l'amie des humains, auxquels elle n'hésite jamais à venir en aide... mais qu'elle peut aussi punir lorsqu'ils lui manquent de respect ! Car Athéna n'aime pas du tout être défiée, et ses colères sont légendaires...

  • Un orgueil aveuglant. Un drame retentissant.778. Charlemagne, conquérant des royaumes germaniques, souhaite désormais s'établir comme véritable « Défenseur de la foi du Christ ». Face à l'Empire Islamique, il veut mettre en place une nouvelle ligne de front au sud des Pyrénées. Les troupes du plus puissant monarque que l'armée des Francs n'ait jamais connu se dirigent alors vers Saragosse dans le but de soumettre la grande ville du nord hispanique. Mais, trahi par les Sarrasins une fois sur place, la furie de Charlemagne le pousse à commettre l'erreur de sa vie.
    Chroniques de Roncevaux narre l'épopée de Charlemagne et de Roland en Hispanie. L'histoire d'une conquête aveugle et désastreuse qui connaît son point d'orgue au coeur de la dramatique bataille de Roncevaux. Celle qui fit de Roland une légende et inspira la plus importante chanson de geste de tous les temps : la Chanson de Roland.

  • Marie Curie est la seule scientifique à avoir obtenu le prix Nobel dans deux disciplines, la physique et la chimie. Chercheuse avec son mari Pierre, puis seule, elle étudie au début du XXe siècle la radioactivité : la connaissance de ce phénomène naturel ouvre de nouvelles voies technologiques, mais il se révèle aussi très dangereux et finit par causer sa mort.

  • L'histoire vraie d'une héroïne oubliée1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l'adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n'hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu'autorise l'occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l'innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire... C'est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic : sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, il retrace sur cinq albums le combat humaniste de cette « mère des enfants de l'Holocauste. »Porté par un dessin d'une grande sensibilité, Irena réussit le tour de force de parler sans lourdeur d'un sujet fort, poignant et profondément actuel... Toucher, émouvoir, parler d'hier pour raconter aujourd'hui...

  • 1682. La cour s'installe à Chambord. Pour Cécile, c'est l'occasion
    rêvée de rendre visite à son grand-père, le baron de Rovigny, qu'elle
    n'a encore jamais rencontré. C'est compter sans Mme Fortier, la
    gouvernante du baron, qui ne lui permet pas de le voir. Les ennuis ne
    font que commencer... Sa cousine disparaît, le fiancé de cette
    dernière est agressé, et la rumeur court que le baron serait
    empoisonné. Plus que jamais, Cécile doit faire preuve d'esprit et de
    prudence pour résoudre cet alarmant mystère.

  • Cette bande dessinée nous présente l'histoire de la gauche depuis les origines jusqu'à nos jours sous une forme humoristique. L'historien Jean-Yves Le Naour s'est associé au dessinateur Marko pour retracer la naissance de ce mouvement politique en convoquant Dieu et Jésus pour en expliquer la genèse jusqu'à nos jours.
    Le livre offre ainsi au lecteur un panorama complet de l'histoire de la gauche à travers ses personnages les plus emblématiques ainsi que tous les courants politiques qui lui sont affiliés.

  • Quand Max est mis aux arrêts pour trahison, sa vie bascule. Pilote dans l'US Air Force, Max dit le Polak a émigré aux États-Unis pour fuir la persécution nazie en Europe. Né en Haute-Silésie, de famille juive polonaise, Max s'est engagé dans l'armée américaine, où il sert sur une base aérienne du Pacifique. Pris pour un autre, il est soupçonné d'être un espion nazi, victime de sa ressemblance avec l'Allemand Werner Knigsberg, né comme lui en Haute-Silésie, et qu'il a effectivement connu quand il était enfant, lorsqu'il rêvait d'aviation avec lui et la petite Hanna.

    Un récit de guerre et d'aviation, à la croisée du drame psychologique, de l'aventure réaliste et de l'histoire d'espionnage.

  • L'avocat Franck Pirondélis profite du retour en France de Ludovic, le frère de Romain, pour apprendre le passé trouble de ce dernier. Défenseur de toutes les injustices, Romain a définitivement sombré quand il a appris l'implication d'un ami de son père dans le scandale de l'exportation des poches de sang contaminé par le sida. Mais Ludovic n'a pas tout révélé à l'avocat. Il cache chez lui une personne-clé du procès contre son frère, la jeune Leïla Sahli, disparue depuis l'attentat.

  • L'héroïsme est le combat de tous.1983, Jérusalem. Voilà 18 ans qu'Irena a été reconnue Juste parmi les nations par le peuple d'Israël. Pour autant, ce n'est qu'aujourd'hui qu'un arbre est planté en son honneur à Yad Vashem... Une reconnaissance tardive qui vient permettre à cette femme humble de continuer le récit de sa vie héroïque. Les derniers mots de son histoire sont dédiés au docteur Janusz Korczak qu'elle a connu, médecin et écrivain polonais qui a délibérément choisi d'accompagner les enfants de son orphelinat au camp de Treblinka...Découvrez la conclusion émouvante de cette série poignante et d'utilité publique : le destin hors-norme de l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre mondiale. Ce cinquième volume est préfacé par Marek Halter.

  • L'histoire vraie d'une héroïne oubliée1940, l'armée nazie a envahi la Pologne. À Varsovie, les Juifs de la ville ont été parqués dans le ghetto : un quartier entier entouré de murs. Quiconque tente de s'en échapper est abattu sans sommation ; les seuls qui peuvent y entrer sont les membres du département d'aide sociale. Parmi eux, Irena vient tous les jours apporter vivres et soutien à ceux qui sont enfermés dans cet enfer et qui souffrent de maladies et de malnutrition. Ici, tout le monde la connait, les enfants l'adorent. Car Irena est un modèle de courage : elle n'hésite pas à tenir tête aux gardiens, à faire toujours plus que ce qu'autorise l'occupant nazi. Le jour où, sur son lit de mort, une jeune mère lui confie la vie de son fils, Irena se met en tête de sortir clandestinement les orphelins du ghetto. Pour que l'innocence soit épargnée de la barbarie, elle doit être prête à risquer sa vie.Décédée en 2008, déclarée Juste parmi les nations en 1965, Irena Sendlerowa, résistante et militante polonaise, fut l'une des plus grandes héroïnes de la Seconde Guerre Mondiale, sauvant près de 2500 enfants juifs du ghetto de Varsovie. Et pourtant elle est oubliée des livres d'Histoire... C'est en lisant par hasard un article sur elle que Jean-David Morvan a eu le déclic : sa vie devait être racontée. Avec Séverine Tréfouël et David Evrard, il retrace sur trois albums le combat humaniste de cette « mère des enfants de l'Holocauste. »Porté par un dessin d'une grande sensibilité, Irena réussit le tour de force de parler sans lourdeur d'un sujet fort, poignant et profondément actuel... Toucher, émouvoir, parler d'hier pour raconter aujourd'hui...

  • Le hasard est bien plus qu'une simple probabilité.Paris, 1909. Victor Nimas est un comptable à la vie bien rangée qui trouve son bonheur dans les chiffres et les probabilités. Son existence ne connaît ni drame ni remous et ce n'est pas pour lui déplaire. Mais personne n'est jamais à l'abri du hasard et un soir, alors qu'il rentre chez lui, il marche par inadvertance sur un petit bout de papier : c'est une place de spectacle pour les ballets russes. En règle générale, ce genre de divertissement ne lui inspire rien que de l'indifférence, pourtant cette fois, il décide de profiter de l'opportunité. Pour lui, c'est une révélation, un pur enchantement... d'autant plus qu'au-delà des chorégraphies et artifices de mises en scène, il est captivé par le regard ensorcelant de l'une des danseuses. Elle est belle, elle s'appelle Tania et voilà Victor embarqué dans un tourbillon d'imprévus qui iront jusqu'à perturber les fondements logiques de cet éternel cartésien.
    OEuvre riche aux multiples niveaux de lectures, Comme par hasard est autant une réflexion sur le hasard et la destinée qu'un voyage dans l'Europe du début du XXe siècle. Une histoire d'amour sensible et complexe, illustrée et racontée par le brio auquel Cyril Bonin nous a accoutumés.

empty